Approche de Noel

Festin de Nouvel An au centre de la Galaxie

 

afficher en 900x600
Illustration Crédit: ESO/MPE/Marc Schartmann, APOD

Le monstre tapi au cœur de notre Galaxie s’apprête à réveillonner. De récentes observations du VLT indiquent en effet qu’un nuage de gaz s’aventurera bientôt dangereusement près du trou noir supermassif qui occupe le centre de notre galaxie. Le nuage est déjà si bien chauffé, étiré et démembré qu’il sera en partie avalé par le trou noir d’ici deux ans. Ce qui restera du nuage après cette fâcheuse rencontre avec le trou noir est représenté en rouge et jaune sur cette vue d’artiste. L’orbite du nuage est matérialisée en rouge, tandis que celles des étoiles voisinant habituellement avec le trou noir sont en bleu. Le nuage impliqué a une masse estimée à plusieurs fois celle de la Terre, tandis que le trou noir central de notre galaxie, qui se confond probablement avec la source radio Sagittarius A*, contient déjà l’équivalent de 4 millions de soleils. Une fois qu’il aura chuté dans le trou noir, il est probable qu’on n’entende plus jamais parler de ce gaz condamné.

La comète Lovejoy et l’ISS

afficher en 900x600
Image Crédit: Carlos Caccia, (Intendente Alvear, Argentina) /Right – Dan Burbank (ISS, APOD 
Le 24 décembre dernier, la comète Lovejoy s’est levée sur l’horizon Est dans le crépuscule de l’aube, sa queue étirée par le vent solaire et la pression de radiation. Sur l’image de gauche, la comète apparaît telle qu’on pouvait la voir au petit matin, superposée à la branche australe de la Voie lactée, depuis la ville d’Intendente Alvear, en Argentine. Parmi les brèves trainées laissées par les étoiles, on peut reconnaître, près du centre de l’image, celles des brillantes Alpha et Beta du Centaure. La longue et brillante trainée qui croise la queue de Lovejoy est un peu plus proche de nous, puisqu’il s’agit de la Station spatiale internationale déjà baignée par les rayons du Soleil. L’image de droite représente toujours la comète Lovejoy, mais cette fois vue deux jours auparavant directement depuis la Station par Dan Burbank, commandant de l’expédition 30, tandis qu’il réalisait une spectaculaire vidéo. Burbank décrit le spectacle de cette comète comme la chose la plus fantastique qu’il ait jamais vue dans l’espace.

Découverte le 27 Novembre 2011 par l’astronome amateur australien Terry Lovejoy, et annoncée le 2 décembre par l’Union astronomique internationale ,la comète C/2011 W3 (Lovejoy) fonce littéralement vers le Soleil et elle devrait passer au périhélie le 16 décembre à 0 h. En se basant sur son taux d’émission de gaz et sa distance au périhélie, il est possible que la magnitude de cette comète atteigne – 7 lorsqu’elle sera à moins de 2° du Soleil soit durant la journée du 15 décembre. Il n’est pas envisageable d’observer une comète aussi près du Soleil naturellement, mais, si elle ne disparaît pas dans le feu solaire, elle pourrait bien devenir une cible prioritaire pour les amateurs des tropiques et de l’hémisphère Sud en fin de semaine. Elle serait alors observable à l’aube, quelques minutes avant le lever du Soleil… mais encore faut-il qu’elle survive !http://www.nasa.gov/multimedia/videogallery/index.html?media_id=124437811

Père Marie Dominique Philippe – Extraits de « Suivre l’Agneau » :S’il y a une unité profonde dans toute l’Ecriture, il y a donc un point de départ et un terme, puisque l’Esprit Saint a voulu nous révéler le mystère de Dieu à travers une histoire. Or qu’est-ce qui achève toute l’Ecriture ? C’est Saint Jean, ce sont les écrits johanniques. Toute la Révélation officielle s’achève par les écrits johanniques. Par le fait même, c’est dans la lumière de Saint Jean que nous devons lire toute l’Ecriture et comprendre toute la Révélation. Mais pourquoi le Saint-Esprit a-t-il choisi Saint Jean pour nous donner les derniers secrets ? Parce que Jean est le disciple bien-aimé. Mais Jean est également celui qui a reçu Marie – c’est aussi très important. La parole de Dieu est en effet une parole vivante liée à la « bonne terre », donc à la Tradition ; et le premier moment de la Tradition, c’est le coeur de Marie.Je crois que c’est Jean qui a communiqué à Luc la plupart des choses que celui-ci nous dit. Regardons tout ce que saint Luc nous raconte sur le début de la vie de Jésus : l’Annonciation, la Visitation, Bethléem, la naissance, toute la vie cachée ? Qui est-ce qui a été témoin de la vie cachée ?
Luc est un historien et il a une très bonne intelligence ; et il nous prévient, dans le Prologue de son Evangile, qu’il veut dire les choses depuis le commencement (Lc 1,2-3).  Il veut donc avoir des témoins. Or qui est-ce qui a été témoin du point de départ ? Il n’y a qu’un seul témoin : c’est Marie. Et qui est-ce qui a reçu Marie ? C’est Jean. Il est donc facile de comprendre que Luc a beaucoup reçu de Jean. Je ne dis pas qu’il a tout reçu de lui, mais Jean est tout de même sa source principale. Du reste, si nous avions été à la place de Luc, intelligent comme Luc, nous aurions tous fait ça.
Mettons-nous un instant à la place de Luc : Marie, sans doute, vit encore, elle est chez Jean ; Luc, lui veut écrire un Evangile plus complet que celui de Marc et de Matthieu. Que va-t-il donc faire ? Il va trouver la source, cela va de soi. Les intellectuels, aujourd’hui, savent bien trouver les vieux manuscrits. S’ils apprennent qu’il y a, dans une bibliothèque, un vieux manuscrit étonnant, que personne n’a encore consulté, ils n’hésiteront pas à faire des kilomètres et des kilomètres, à perdre un temps considérable pour essayer de comprendre un peu ce manuscrit. Et quand ce ne serait pas un écrit, mais une source qui est ainsi cachée, que ne ferait-on pas ?
Le coeur de Marie n’est pas un document, c’est une source. « Elle gardait dans son coeur » la parole de Dieu (Lc 2,19 et 51).

Kepler 22b, une quasi Terre autour d’un quasi Soleil

afficher en 900x675
Illustration Crédit: NASA / Ames / JPL-Caltech  APOD
C’est la planète la plus ressemblante à la Terre jamais découverte. Détectée récemment, la planète Kepler 22b est devenue instantanément le meilleur endroit pour chercher de la vie en dehors du système solaire. L’étoile hôte de cette planète, Kepler 22, est en réalité un peu plus petite et un peu plus froide que notre Soleil. Elle se trouve à 600 années-lumière de nous, dans la constellation du Cygne. Quant à la planète, Kepler 22b, elle fait le double du diamètre de la Terre et tourne un peu plus près de son Soleil que ne le fait notre planète bleue. Ce faisant, elle se trouve en bordure de la zone habitable de son étoile, définie comme étant la région de ce système solaire où l’eau peut être présente à l’état liquide. La vue d’artiste ci-dessous nous montre sous quel aspect Kepler 22b pourrait se révéler à des passagers d’un vaisseau spatial s’en approchant. Cette image offre également une comparaison de notre système solaire avec celui de Kepler 22. Bien sûr, la question de savoir si Kepler 22b héberge la vie, ou même simplement de l’eau, reste aujourd’hui totalement sans réponse. Cependant le programme de recherche de vie intelligente SETI débutera prochainement une campagne d’écoute de Kepler 22b.
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
__________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

La Lune vue dans une nuit montpélliéraine, avec une webcam au Foyer d’une lunette de diamètre 16cm et de focale 2m.

___________________________________________________________________________________________

Benoît XVI, place d’Espagne, à ROME, le 8 décembre 2011 (ZENIT.org)

Chers frères et sœurs, La grande fête de Marie Immaculée nous invite chaque année à nous retrouver ici, sur une des plus belles places de Rome, pour lui rendre hommage à Elle, la Mère du Christ, et notre Mère. Je vous salue affectueusement vous tous ici présents, ainsi que ceux qui sont unis à nous par la radio et la télévision. Et je vous remercie de votre participation à ma prière. Au sommet de la colonne que nous entourons, Marie est représentée par une statue rappelant en partie le passage de l’Apocalypse qui vient d’être proclamé : « Un signe grandiose apparut dans le ciel : une femme revêtue de soleil, la lune sous ses pieds, et sur la tête une couronne de douze étoiles » (Ap 12, 1). Quelle est la signification de cette image ? Elle représente en même temps Notre Dame et l’Eglise. Avant tout, la « femme » de l’Apocalypse est Marie elle-même. Elle apparaît « revêtue de soleil », c’est-à-dire revêtue de Dieu : la Vierge Marie est en effet tout entourée de la lumière de Dieu et elle vit en Dieu. Ce symbole des vêtements lumineux exprime clairement une situation qui concerne tout l’être de Marie : Elle est la « pleine de grâce », comblée de l’amour de Dieu. Et « Dieu est lumière », dit encore saint Jean (1 Jn 1, 5). Et voici alors que la « pleine de grâce », l’« Immaculée », reflète par toute sa personne la lumière du « soleil » qui est Dieu. Cette femme tient la lune sous ses pieds, symbole de la mort et de la mortalité. En effet, Marie est pleinement associée à la victoire de Jésus-Christ, son Fils, sur le péché et sur la mort ; elle est libre de toute ombre de mort et totalement comblée de vie. De même que la mort n’a plus aucun pouvoir sur le Christ ressuscité (cf. Rm 6,9), de même, par une grâce et un privilège singuliers du Dieu tout-puissant, Marie l’a laissée derrière elle, elle l’a dépassée. Et cela se manifeste dans les deux grands mystères de son existence : au début, le fait d’avoir été conçue sans péché originel : c’est le mystère que nous célébrons aujourd’hui ; et, à la fin, le fait d’avoir été portée, dans son âme et dans son corps, au ciel, dans la gloire de Dieu. Mais toute sa vie terrestre aussi a été une victoire sur la mort, parce qu’elle a été complètement dépensée au service de Dieu.

_________________________________________________________________________________________________________________________________

Une Géminide sur l’Iran

afficher en 900x600
Crédit & Copyright: Arman Golestaneh, APOD
Parfois, les plus belles choses commencent avec un grain de sable. Dans une huitre, il peut devenir une perle iridescente superbe à porter. Lorsqu’il rentre dans l’atmosphère à la vitesse de 35 kilomètres par seconde, il devient une étoile filante, sa fugitive beauté offerte à tous ceux qui se donnent la peine de regarder. Au meilleur de la pluie d’étoiles filantes des Géminides de cette année, il y en eut la semaine passée jusqu’à 150 par heure, ce en dépit de l’éclat de la Lune. On peut ici en admirer une au dessus du volcan Taftan, au sud-est de l’Iran. Elle passe entre la brillante étoile Sirius, sur la gauche, et la familière constellation d’Orion, au centre de l’image. La pluie des Géminides de l’an prochain est très attendue puisqu’elle devrait se produire par une nuit sans lune.
____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
Schéma d’une éclipse solaire

Image de l’éclipse totale de soleil en 1999 ;  Réduction du bruit réalisée par Diliff. Image d’origine Luc Viatour.
____________________________________________________________________________________________________________________________________Saint Maxime de Turin (?-v. 420), évêque, Sermon 5.
C’est la prière et non le désir sexuel qui a fait concevoir Jean Baptiste. Le sein d’Élisabeth avait passé l’âge de donner la vie, son corps avait perdu l’espoir de concevoir ; malgré ces conditions de désespérance, la prière de Zacharie a permis à ce corps vieilli de germer encore : la grâce et non la nature a conçu Jean. Il ne pouvait être que saint, ce fils dont la naissance provient moins de l’étreinte que de la prière.
Cependant nous ne devons pas nous étonner que Jean ait mérité une naissance si glorieuse. La naissance du précurseur du Christ, de celui qui lui ouvre la voie, devait présenter une ressemblance avec celle du Seigneur notre Sauveur. Si donc le Seigneur est né d’une vierge, Jean a été conçu par une femme âgée et stérile… Nous n’en admirons pas moins Élisabeth qui a conçu dans sa vieillesse, tout comme Marie a enfanté dans la virginité.
Il y a là, je pense, un symbole : Jean représentait l’Ancien Testament, il est né du sang déjà refroidi d’une vieille femme, tandis que le Seigneur, qui annonce la Bonne Nouvelle du Royaume des cieux, est le fruit d’une jeunesse pleine de sève. Marie, consciente de sa virginité, admire l’enfant lové dans ses entrailles. Élisabeth, consciente de sa vieillesse, rougit de son ventre alourdi par sa grossesse ; l’évangéliste dit, en effet : « Elle se tenait cachée cinq mois durant ». Il nous faut admirer aussi que le même archange Gabriel annonce les deux naissances : il apporte une consolation à Zacharie, qui reste incrédule ; il vient encourager Marie, qu’il trouve confiante (Lc 1,26s). Le premier, pour avoir douté, a perdu sa voix ; la deuxième, pour avoir cru aussitôt, a conçu le Verbe Sauveur.
Saint Cyprien (v. 200-258), évêque de Carthage et martyr Sur la mort,

      « Le Royaume de Dieu est proche » (Lc 21,31). Le Royaume de Dieu, très chers frères, approche désormais. Avec la fin du monde s’annoncent déjà la récompense de la vie, le bonheur du salut éternel, la sécurité perpétuelle et la joie du paradis que nous avons jadis perdue. Et déjà les réalités du ciel succèdent aux réalités humaines, les grandes aux petites, les éternelles aux temporelles. Y a-t-il lieu de s’inquiéter, d’appréhender l’avenir ?…
En effet, il est écrit que « le juste vit de sa foi » (Rm 1,17). Si vous êtes justes, si vous vivez de la foi, si vous croyez vraiment en Jésus Christ, pourquoi ne vous réjouissez-vous pas d’être appelé vers le Christ…, puisque vous êtes fort de la promesse de Dieu et destiné à être avec le Christ ? Prenez l’exemple de Syméon, le juste : il a été vraiment juste et a observé fidèlement les commandements de Dieu. Une inspiration divine lui avait appris qu’il ne mourrait pas avant d’avoir vu le Christ, si bien que lorsque le Christ enfant est venu au Temple avec sa mère, il a réalisé, éclairé par l’Esprit Saint, que le Sauveur était né, comme il lui avait été prédit ; et à sa vue, il a compris que sa mort était imminente.

Du 28 novembre 2011 au 7 janvier 2012, l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse) relance sur Internet sa grande opération de soutien des chrétiens au Moyen-Orient : Cadeaux de Noël messagers.

Les internautes sont invités à devenir messagers de paix auprès de leur entourage et des chrétiens du Moyen-Orient : une occasion d’approfondir le sens de la fête de Noël, et une réponse concrète à la détresse des chrétiens du Moyen-Orient, et de ceux d’Irak en particulier.

Trois types de cadeaux de Noël messagers sont proposés :

- Faire un don pour soutenir les chrétiens d’Irak : la communauté chrétienne a plus que jamais besoin d’aide pour trouver le courage de rester sur leur terre.

- Faire célébrer une messe pour un proche par un prêtre du Moyen-Orient : une manière de dire à vos proches que vous les portez dans votre prière, et de les sensibiliser à la détresse des prêtres du Moyen-Orient.

- Envoyer un message de paix aux chrétiens du Moyen-Orient. L’AED acheminera les messages à Mgr Bashar Warda, archevêque chaldéen d’Erbil, et aux évêques des autres pays de la région.

Pour Marc Fromager, directeur de l’Aide à l’Eglise en Détresse, « être un messager est le devoir de tout chrétien, soucieux de suivre le Christ qui a dit : « Allez dans le monde entier, de tous les peuples, faites des disciples ». (Mc, 16-15) ».

Ces cadeaux de Noël messagers sont concrétisés par l’envoi gratuit d’une carte postale, qui arrivera directement dans la boîte aux lettres de la personne de votre choix.

Rendez-vous sur http://www.aed-france.org

NIGERIA : la nuit de Noël vire au cauchemar : Dans le nord du Nigeria, l’état d’urgence a été proclamé le 31 décembre dernier, pour rétablir l’ordre dans les zones récemment frappées par des violences, qui ont culminé le jour de Noël par une série d’attentats à la bombe, attribuée à la secte extrémiste des Boko Haram.
L’attaque la plus meurtrière s’est produite à l’église catholique Sainte-Thérèse, à Madalla, tout près de la capitale Abuja, et a fait 37 morts et 57 blessés.
A Ebonyi, dans le sud-est du pays, ce sont au moins 50 personnes qui ont perdu la vie dans des conflits territoriaux interethniques.

ASIE/INDONESIE – Cri d’alarme des chrétiens : il est interdit de célébrer Noël à Java  :  21 décembre 2011

IRAK : un couple chrétien assassiné à Mossoul sous les yeux de ses enfants : 15 décembre 2011

PAKISTAN – Pressions politiques et faux témoins pour ensabler le cas de la « Marie Goretti du Pakistan » : 14 décembre

Egypte : succès des islamistes, danger pour les coptes ?

Des islamistes kurdes saccagent des commerces tenus par les chrétiens dans le nord de l’Irak :  5 décembre 2011

Pakistan : Mariah Manista, 18 ans, martyre à Faisalabad : 4 décembre 2011

Corée du Nord/Chine : le calvaire silencieux des chrétiens  , 2 décembre 2011

Burundi , attaque meurtrière d’une communauté religieuse,  2 décembre 2011

Eglise du Vietnam : Résistance à la répression et renouveau , 23 novembre 2011

Malawi : Incendie dans les locaux de la Conférence épiscopale,  15 octobre 2011.

Il y a un an, dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier 2011, 21 Coptes étaient tués dans l’explosion d’une voiture piégée devant l’Église située dans le quartier de Sidi Bechr. Aujourd’hui, la douleur est grande en Egypte, mais c’est surtout la peur qui règne, comme nous l’explique Mgr Youhanna Golta, évêque auxiliaire d’Alexandrie et vicaire du patriarche de l’Église copte catholique d’Égypte.

Cet article a été publié dans connaissance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s