22 Avril 2013: La belle endormie

130404

     Image Credit & Copyright: Martin Pugh, APOD.

 La galaxie de la Belle endormie : Cette belle et brillante galaxie spirale est Messier 64, souvent surnommée galaxie de l’œil noir, ou encore de la Belle endormie du fait de l’apparence de paupière fermée que revêt sa partie centrale. M64 est à quelque 17 millions d’années-lumière de nous dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. En fait, on pourrait tout aussi bien la surnommer galaxie de l’œil rouge si l’on se fiait à cette image. Les énormes nuages de poussière obscurcissant le côté des régions centrales de M64 tourné vers nous sont en effet truffés de régions de formation d’étoiles émettant une lueur rougeâtre. Mais il ne s’agit pas de la seule caractéristique de cette galaxie. Les observations montrent que M64 est en réalité constituée de deux galettes d’étoiles concentriques et contrarotatives, l’une, interne, sur les 3000 premières années-lumière en partant du centre, et une deuxième s’étendant jusqu’à 40 000 années-lumière. Ces caractéristiques étranges sont sans doute le fruit d’une collision entre deux galaxies intervenue il y a au moins un milliard d’années.

  • ROME, 22 avril 2013 (Zenit.org) – Le pape François invite à cultiver les béatitudes comme des antidotes aux tentations, notamment de l’arrivisme présent y compris dans les « communautés chrétiennes ».

Un groupe de techniciens de Radio Vatican et du personnel de la salle de presse du Saint-Siège ont participé à la messe que le pape a célébrée dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe du Vatican, à 7h, ce 22 avril 2013. L’Osservatore Romano publie des extraits de son homélie.

Jésus seul est la porte

Commentant les lectures du jour, les Actes des apôtres (11,1-18) et l’évangile de Jean (10,1-10), le pape fait observer la récurrence du verbe « entrer ». Dans la première lecture, lorsque Pierre rentre à Jérusalem, les autres apôtres lui font des reproches : “tu es entré chez les païens”. Il raconte alors comment il est « entré » chez le centurion Corneille.

Dans l’Evangile, Jésus parle « d’entrer » dans la bergerie : « Je suis la porte : si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ».  

Ainsi, commente le pape, pour « entrer » dans le Royaume de Dieu, dans la communauté chrétienne, dans l’Eglise, « la porte, la vraie porte, l’unique porte est Jésus: nous devons entrer par cette porte ».

La route des béatitudes

Le pape se défend de faire une lecture « fondamentaliste » : « Non. Il s’agit seulement de ce qu’a dit Jésus : “Je suis la porte”. Tout simplement. C’est une belle porte, une porte d’amour, c’est une porte qui ne trompe pas. Elle dit toujours la vérité. Mais avec tendresse, avec amour. »

Pour le pape, la route vers Dieu est donc « très simple » et « ce que dit le Seigneur n’est pas difficile, c’est simple (…). Seul Jésus est la route. Les autres sont des voleurs et bandits. C’est très simple (…). La porte est toujours Jésus et celui qui entre par cette porte ne se trompe pas ».

Celui qui veut entrer dans le Royaume de Dieu ne peut donc « entrer que par cette porte qui s’appelle Jésus », a insisté le pape: cette porte conduit sur « une route qui s’appelle Jésus » et emmène l’homme « à la vie qui s’appelle Jésus ».

« Comment entrer par cette porte ? » demande le pape, avant de répondre: « Prends les Béatitudes et fais ce qu’elles disent : sois humble, sois pauvre, sois doux, sois juste. »

La tentation des autres portes

Et s’il y a « tant d’autres chemin qui semblent plus avantageux », ils sont trompeurs : « ils sont faux », insiste le pape François, qui invite à « ne pas écouter les autres propositions ».

Il met en garde à ce propos contre « la tentation du péché originel », qu’il définit comme « l’envie d’avoir la clé d’interprétation de tout, d’avoir le pouvoir de choisir son chemin, quel qu’il soit, de trouver sa propre porte, quelle qu’elle soit. C’est la première tentation : “tu connaîtras tout” ».

Le pape dénonce également la tentation de « vouloir être son propre maître » et non pas « d’humbles serviteurs du Seigneur ».

Toutes sont des « tentations de chercher d’autres portes ou fenêtres pour entrer dans le Royaume de Dieu », analyse-t-il.

Haro sur les arrivistes

Il y a ceux qui se trompent de porte, il y a ceux qui entrent dans l’Eglise par les mauvaises portes. A ce sujet, Jésus est « très explicite », fait remarquer le pape François : « Celui qui entre dans la bergerie sans passer par la porte mais qui grimpe par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit, qui cherche son propre profit ».

Cela se passe aussi, constate le pape, « dans les communautés chrétiennes » : ces sont les « arrivistes », qui « consciemment ou inconsciemment font semblant d’entrer » mais sont en réalité « des voleurs et des bandits ».

En effet, « ils volent la gloire de Jésus, ils veulent leur gloire », explique le pape qui déplore « une religion de commerce ». Ceux-là « ne sont pas entrés par la vraie porte. La porte est Jésus, et celui qui n’entre pas par cette porte se trompe ».

C’est pourquoi il invite à demander – comme toujurs pour conclure ses homélies, selon la méthode de méditation de saint Ignace – une grâce spéciale: « la grâce de toujours frapper à cette porte » et de trouver la force de « ne pas chercher d’autres portes qui semblent plus faciles, plus confortables, plus à portée de main », mais au contraire de chercher « toujours celle-ci : Jésus ».

« Jésus ne déçoit jamais, Jésus ne trompe pas, Jésus n’est pas un voleur ni un bandit. Il a donné sa vie pour moi. Chacun de nous doit dire ceci : “toi qui a donné la vie pour moi, s’il-te-plaît ouvre, afin que je puisse entrer. Ouvre, Seigneur, car je veux entrer par cette porte. Je veux entrer par cette porte, et par aucune autre », conclut le pape.

Cette semaine, le pape François n’a pas publié de tweet immédiatement après son audience générale du mercredi (cf. Zenit du 3 avril 2013) mais il l’a fait le lendemain, ce jeudi matin, en écho à ce qu’il avait déclaré la veille, lors de sa catéchèse sur la place Saint-Pierre : « c’est important aussi, dans notre chemin de foi, de savoir et de sentir que Dieu nous aime, de ne pas avoir peur de l’aimer : la foi se professe avec les lèvres et avec le cœur, par les paroles et par l’amour. » Méditant sur l’annonce de la résurrection du Christ, le pape a également souligné le rôle des femmes : « nous remarquons avant tout que les premiers témoins de cet événement furent les femmes… Les femmes sont poussées par l’amour et elles savent accueillir cette annonce avec foi : elles croient et, aussitôt, elles la transmettent, elles ne la gardent pas pour elles, elles la transmettent ». Le pape a fait remarquer qu’au contraire des femmes, « les apôtres et les disciples ont davantage de mal à croire » : « Pierre court au sépulcre, mais il s’arrête devant le tombeau vide ; Thomas doit toucher de ses mains les blessures du corps de Jésus ». Insistant sur le rôle particulier des femmes, « d’ouvrir les portes au Seigneur, de le suivre et de communiquer son Visage, parce que le regard de foi a toujours besoin du regard simple et profond de l’amour », le pape les a encouragées à « témoigner auprès de leurs enfants, de leurs petits-enfants, que Jésus est vivant, qu’il est le Vivant, qu’il est ressuscité »

  • La Comète du Nord

130405

 Image Crédit &Copyright: P-M Hedén (Clear Skies,TWAN), APOD.

  On dirait une double comète, mais c’est juste une de ces ironies du sort que Charles Messier aurait sans doute savourées. Sur cette scène étoilée, la comète (C/2011 L4) PanSTARRS apparaît d’un éclat remarquablement similaire à celui de M31, la grande galaxie d’Andromède. Traçant sa route dans le ciel septentrional juste en dessous de M31, la comète a été immortalisée le 3 avril 2013 alors que minuit approchait. La comète et la galaxie étaient visibles à l’oeil nu, immergées dans  la faible luminosité de discrètes aurores boréales alors que notre propre galaxie, la Voie lactée, étendait son arche au-dessus d’un paysage enneigé de Tänndalen, en Suède. Le double amas h et chi Persei peut également être observé en pleine Voie lactée au dessus et à gauche du couple formé par la comète et la galaxie. En descendant la Voie lactée vers la droite, on tombe sur Deneb, la plus brillante étoile de la constellation du Cygne.

  • Paul VI, pape de 1963-1978 Audience générale du 09/04/1975

Fixons notre attention sur la salutation inattendue, trois fois répétée par Jésus ressuscité quand il est apparu à ses disciples réunis et enfermés dans la chambre haute « par peur des juifs » (Jn 20,19). À l’époque, cette salutation devait être habituelle ; mais dans les circonstances où elle a été prononcée, elle revêt une plénitude stupéfiante. Vous vous en souvenez, cette salutation c’est : « Paix à vous ! » Une salutation qui avait résonnée dans le chant des anges à Noël : « Paix sur la terre ! » (Lc 2,14) Cette salutation biblique, déjà annoncée comme promesse effective du royaume messianique (Jn 14,27), est maintenant communiquée comme une réalité qui prend corps dans ce premier noyau de l’Église naissante. C’est la paix du Christ victorieux de la mort, avec ses causes proches ou lointaines, avec ses effets terribles. Jésus ressuscité annonce donc et instaure la paix dans l’âme décontenancée de ses disciples… C’est la paix du Seigneur, entendue dans sa signification première, personnelle, intérieure, morale et psychologique, qui est inséparable du bonheur — celle que saint Paul énumère parmi les fruits de l’Esprit, après la charité et la joie, se fondant en quelque sorte avec elles (Ga 5,22). L’alliance de ces trois fruits n’est pas loin de notre expérience spirituelle commune ; elle est la meilleure réponse à notre interrogation sur l’état de notre conscience, quand nous pouvons dire : ma conscience est en paix. Qu’y a-t-il de plus précieux pour un homme conscient et honnête ?…La paix de la conscience est le bonheur le plus authentique. Elle aide à être fort dans l’adversité ; elle maintient la noblesse et la liberté de la personne, même dans les situations les plus graves ; elle demeure la bouée de sauvetage, c’est-à dire l’espérance…alors que le désespoir devrait avoir le dessus… Ce don incomparable de la paix intérieure est le premier don du Ressuscité : il a tout de suite institué…le sacrement qui peut donner la paix, le sacrement du pardon, ce pardon qui ressuscite (Jn 20,23).

  • Le cheval bleu
130402
Image Crédit & Copyright: Scott Rosen, APOD.
Voyez-vous la tête d’un cheval bleu ? Ce que vous voyez ici n’est pas la célèbre nébuleuse de la Tête de Cheval d’Orion, mais une nébuleuse plus discrète qui ne se révèle qu’après un temps de pose bien plus long. L’essentiel du nuage moléculaire présenté ci-dessus est une nébuleuse par réflexion dénommée IC 4592. Les nébuleuses par réflexion sont en réalité constituées d’une très fine poussière en réalité sombre mais qui diffuse en bleu la lumière des puissantes étoiles proches. Dans le cas présent, la source de la majeure partie de la lumière réfléchie est l’étoile formant l’oeil du cheval. Cette étoile fait partie du système de Nu Scorpii, un des plus brillants dans la constellation du Scorpion. Une deuxième nébuleuse par réflexion dénommée IC 4601 est visible autour de deux étoiles en haut et à droite du centre de l’image.
  • HOMÉLIE PASCALE ANCIENNE
Saint Paul, rappelant l’heureux événement de notre salut restitué, s’écrie : De même que par Adam la mort est entrée dans le monde, c’est ainsi que par le Christ le salut a été rendu au monde . Et encore : Pétri de terre, le premier homme vient de la terre. Le deuxième homme, lui, vient du ciel . Et il ajoute : De même que nous portons l’image de celui qui est pétri de terre , c’est-à-dire de l’homme ancien, pécheur, de même nous porterons l’image de celui qui vient du ciel , c’est-à-dire que nous posséderons dans le Christ le salut de l’homme adopté, racheté, restauré et purifié. Car le même Apôtre dit : En premier, est ressuscité le Christ , c’est-à-dire l’auteur de la résurrection et de la vie, ensuite ceux qui seront au Christ , c’est-à-dire ceux qui vivent selon son modèle de pureté : ils auront en toute sécurité l’espérance de la résurrection, car ils posséderont avec lui la gloire promise par Dieu. En effet, le Seigneur a dit dans l’Évangile : Celui qui me suivra ne périra pas, mais il passera de la mort à la vie .
  • la comète PANSTARRS visible ce mois-ci.
130322
  Image Crédit & Copyright: Stefan Seip (TWAN), APOD.

La belle queue de poussière de la comète PANSTARRS (C/2011 L4) a maintenant été vue par un grand nombre de gens dans l’hémisphère nord, de plus en plus haute au crépuscule sur l’horizon ouest. Cette vision de la comète semble cependant appartenir au registre fantastique, puisqu’on pourrait croire que sa queue n’est qu’un prolongement céleste des nombreux faisceaux de lumière éclairant le château des Hohenzollern. Cette image a été prise le 15 mars 2013 avec un puissant téléobjectif à quelque 80 kilomètres de Stuttgart, en Allemagne (tiré de APOD).

La Comète PANSTARRS apparaît à l’Ouest au coucher du Soleil. Elle sera au dessous de l’étoile  Alpheratz le 25-26 Mars. Elle sera au dessous de la Galaxie d’Andromède en Avril.

  • CATÉCHÈSE DE JÉRUSALEM AUX NOUVEAUX BAPTISÉS

 
Vous avez été baptisés dans le Christ, et vous avez revêtu le Christ ; vous avez donc été configurés au Fils de Dieu. En effet, Dieu qui nous a prédestinés à la filiation adoptive nous a configurés au corps de gloire du Christ. Puisque vous êtes maintenant participants du Christ, vous êtes a juste titre appelés vous-mêmes « christs », et c’est de vous que Dieu disait : Ne touchez pas à mes christs .
Or, vous êtes devenus des christs en recevant l’empreinte de l’Esprit Saint ; et tout s’est accompli pour vous en image, parce que vous êtes les images du Christ. Pour lui, quand il se fut baigné dans le fleuve du Jourdain et qu’il eut communiqué aux eaux le contact de sa divinité, il en remonta ; et la venue substantielle du Saint-Esprit sur lui se produisit, le semblable se reposant sur le semblable.
Il en est pareillement pour vous : une fois que vous êtes remontés de la piscine sainte, eut lieu la chrismation, image exacte de celle dont fut marqué le Christ. Il s’agit de l’Esprit Saint. Le prophète Isaïe, faisant parler le Seigneur, disait de lui : L’Esprit du Seigneur est sur moi ; car il m’a consacré par la chrismation ; il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres .
En effet, le Christ n’a pas été chrismé par les hommes d’une huile ou d’un parfum matériels. Mais c’est le Père qui, l’ayant consacré d’avance comme le Sauveur du monde l’a marqué de l’Esprit Saint, comme le dit saint Pierre : Jésus de Nazareth, que Dieu a chrismé d’Esprit Saint . Et le prophète David proclamait : O Dieu, ton trône est pour les siècles des siècles : c’est un sceptre de droiture, le sceptre de ta royauté. Tu aimes la justice et tu hais l’impiété ; c’est pourquoi Dieu, ton Dieu, t’a consacré d’une huile d’allégresse, de préférence à tes rivaux . ~
Le Christ a été marqué par l’huile spirituelle d’allégresse, c’est-à-dire par l’Esprit Saint, qui est appelé huile d’allégresse parce qu’il est l’auteur de l’allégresse spirituelle ; et vous, vous avez été oints de parfum, vous êtes devenus participants et compagnons du Christ.
Mais ne va pas t’imaginer que ce parfum est quelque chose d’ordinaire. ~ Ce saint parfum, après l’invocation pour obtenir le Saint-Esprit, n’est plus un parfum ordinaire et, pourrait-on dire, commun. Il est don spirituel du Christ, devenu, par la présence de l’Esprit Saint, agent efficace de sa divinité. C’est de ce parfum qu’on te chrisme symboliquement sur le front et les autres organes des sens. Tandis que ton corps est oint de parfum visible, l’âme est sanctifiée par le saint et vivifiant Esprit.

  • Luminescence du ciel nocturne, lueur anti solaire et Voie lactée

130420

 Aussi loin que l’œil pouvait voir, c’était la nuit ce 11 avril 2013 à l’observatoire de Las Campanas, dans le désert d’Atacama, au Chili. Mais alors que minuit approchait, cette mosaïque de poses longues de 3 minutes révéla la luminescence du ciel nocturne surplombant les nuages. Au contraire des aurores polaires alimentées par la collision entre particules chargées et molécules de l’atmosphère à haute latitude, la luminescence du ciel nocturne est essentiellement due à la chimiluminescence, la production de lumière sous l’action d’une réaction chimique, et s’observe partout dans le monde. L’énergie nécessaire à cette réaction chimique est apportée par les rayons ultraviolet extrêmes du Soleil. Tout comme pour les aurores polaires, la dominante verdâtre de la luminescence du ciel nocturne est observée vers une centaine de kilomètres d’altitude par l’émission des atomes d’oxygène excités. La lueur anti solaire, une discrète brume de lumière bleutée à droite du centre de l’image, est quant à elle la lumière du Soleil se réfléchissant sur les poussières concentrées le long du plan de l’écliptique. Sur la droite, la Voie lactée semble jaillir de la colline sur laquelle sont installés les télescopes Magellan. Sur la gauche, on distingue les dômes des télescopes Irénée du Pont et du projet OGLE.

                                                                                 –
  • TRAITÉ DE SAINT BASILE SUR LE SAINT-ESPRIT
Le dessein de Dieu notre Sauveur en faveur de l’homme consiste à le ramener de son exil, à le faire revenir dans l’intimité de Dieu en le tirant de l’éloignement causé par sa désobéissance. Telle est la raison de l’avènement du Christ dans la chair, de ses exemples de vie évangélique, de ses souffrances, de sa croix, de son ensevelissement, de sa résurrection : que l’homme, sauvé par l’imitation du Christ, recouvre l’adoption filiale des origines. 

Il est donc nécessaire, pour une vie parfaite, d’imiter le Christ non seulement dans les exemples de douceur, d’humilité, de patience, que l’on trouve dans sa vie, mais aussi dans sa mort elle-même, comme le dit saint Paul, l’imitateur du Christ : Reproduire en moi sa mort, dans l’espoir de parvenir, moi aussi, à ressusciter d’entre les morts. Comment donc lui ressembler dans sa mort ? En nous ensevelissant avec lui par le baptême . Mais de quelle manière s’ensevelir ? Et quel avantage tirer de cette imitation ? D’abord, il est nécessaire de briser le cours de la vie passée. Cela est impossible à moins de renaître , selon la parole du Seigneur. La seconde naissance, comme le mot l’indique, est le commencement d’une autre vie. Si bien que, pour commencer cette autre vie, il faut mettre fin à la précédente. Dans la double course du stade, un arrêt, un léger repos sépare l’aller du retour ; de même, lorsqu’on change de vie, il paraît nécessaire qu’une mort intervienne entre les deux vies pour mettre fin à ce qui précède et faire commencer ce qui vient ensuite. Comment donc réussir à descendre au séjour des morts ? En mimant l’ensevelissement du Christ par le baptême. En effet, le corps du baptisé est en quelque sorte enseveli dans l’eau. Par conséquent, c’est l’abandon d’une vie selon la chair que le baptême suggère symboliquement. Comme dit l’Apôtre : Vous avez reçu une circoncision où la main des hommes n’est pour rien, et qui vous a dépouillés du corps charnel : c’est la circoncision venue du Christ ; vous avez été ensevelis avec lui par le baptême . Le baptême purifie l’âme, pour ainsi dire, de la souillure venue des pensées charnelles, ainsi qu’il est écrit : Tu me laveras, et je serai plus blanc que neige . ~ C’est pourquoi nous ne connaissons qu’un seul baptême qui donne le salut, puisqu’il n’y a qu’une seule mort pour le rachat du monde et une seule résurrection des morts, et que l’une et l’autre sont figurées par le baptême.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s