30 Mars 2014

  • La  galaxie spirale NGC 7217 dans pégase. 

Credit: Mischa Schirmer (ING) and Gilles Bergond (IAA, Granada), Isaac Newton Group.
 Instrument : William Herschel Telescope 4.2-m ; Detector : EEV. Filtres : B, V and R.

  • Saint Antoine de Padoue (v. 1195-1231), franciscain, docteur de l’Église: 

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu. » ‘ Ton ‘ Dieu est-il dit, et c’est une raison pour l’aimer davantage ; nous aimons bien plus ce qui est à nous que ce qui nous est étranger. C’est certain, le Seigneur ton Dieu mérite d’être aimé ; il s’est fait ton serviteur, pour que tu lui appartiennes et que tu ne rougisses pas de le servir… Trente années durant, ton Dieu s’est fait ton serviteur, à cause de tes péchés, pour t’arracher à la servitude du diable. Tu aimeras donc le Seigneur ton Dieu. Lui qui t’a fait, il s’est fait ton serviteur, à cause de toi ; il s’est donné tout entier à toi, afin que tu te donnes à toi-même. Alors que tu étais malheureux, il a refait ton bonheur, s’est donné à toi pour te rendre à toi-même.   Tu aimeras donc le Seigneur ton Dieu « de tout ton cœur. » ‘ Tout ‘ : tu ne peux garder pour toi aucune partie de toi. Il veut l’offrande de tout toi-même. Il t’a acheté tout entier de tout lui-même, pour te posséder, lui seul, toi tout entier. Tu aimeras donc le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur. Ne va pas, comme Ananie et Saphire, garder pour toi une partie de toi-même, car alors tu pourrais périr comme eux (Ac 5,1s). Aime donc totalement et non en partie. Car Dieu n’a pas de parties ; il est tout entier partout. Il ne veut pas de partage en ton être, lui qui est tout entier en son Être. Si tu te réserves une partie de toi-même, tu es à toi, et non pas à lui.  Veux-tu donc tout posséder ? Donne-lui ce que tu es, et il te donnera ce qu’il est. Tu n’auras plus rien de toi ; mais tu auras tout lui-même avec tout toi-même.

  • Une galaxie perd sa substance

140328

 Image Crédit: NASA, ESA, CXC, APOD, traduction Didier Jamet 
 
La galaxie spirale ESO 137-001 fonce à travers l’amas de galaxies Abell 3627 situé à quelque 220 millions d’années-lumière de nous. Cette lointaine galaxie est vue ici dans ce composite d’images des satellites Hubble et Chandra au travers d’un rideau d’étoiles de notre propre galaxie, dans la constellation du Triangle Austral. Alors que la spirale déboule à une vitesse avoisinant les 7 millions de km/h, elle perd son gaz et sa poussière du fait de la pression dynamique engendrée par sa rencontre avec le milieu intergalactique pourtant très ténu. Manifestes dans les données d’Hubble en infrarouge proche, de brillants amas d’étoiles se sont formés dans le matériau arraché formant de minces filaments bleu clair. Les données de Chandra, obtenues dans la longueur d’onde des rayons X, révèlent quant à elles en bleu foncé que la traînée de gaz s’étend déjà sur plus de 400 000 années-lumière. Cette considérable perte de substance devrait y raréfier la formation d’étoiles. Une discrète galaxie elliptique tirant sur le jaune, manquant elle aussi de poussière et de gaz, se trouve dans le coin supérieur droit de l’image.

  • COMMENTAIRE DE SAINT AUGUSTIN SUR L’ÉVANGILE DE JEAN

  Le Seigneur a dit brièvement : Moi, je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. Ces paroles contiennent d’une part un ordre, d’autre part une promesse. Faisons donc ce qu’il a ordonné pour ne pas désirer avec imprudence ce qu’il a promis. Qu’il ne nous dise pas, au jugement : « As-tu fait ce que j’ai commandé, pour que tu réclames ce que j’ai promis ? — Qu’as-tu donc ordonné, Seigneur, notre Dieu ? » Il te le dit : « Suis-moi. » Tu as demandé un conseil de vie. De quelle vie, sinon celle dont il est dit : En toi est la source de vie ?  ~ Obéissons donc maintenant, suivons le Seigneur ; brisons les entraves qui nous empêchent de le suivre. Et qui est capable de défaire de tels nœuds sans être aidé par Celui dont il est dit : Tu as brisé mes chaînes ? Celui dont un autre psaume dit : Le Seigneur délie les enchaînés, le Seigneur redresse les accablés .

  • Io en vraies couleurs

140330

Crédit: Projet Galileo, JPL, NASA, APOD, traduction  Laurent Laveder
 

La lune la plus étrange du système solaire est jaune clair. Cette image, montrant Io en vraies couleurs, a été prise en juillet 1999 par la sonde Galileo qui a tourné autour de Jupiter de 1995 à 2003. Les couleurs de Io proviennent du soufre et des roches à base de silicium fondues. La surface inhabituelle de Io reste très jeune grâce à son système de volcans actifs. L’intense marée gravitationnelle de Jupiter étire Io et les autres lunes Galiléennes de Jupiter la font osciller. La friction résultante chauffe énormément l’intérieur de Io, conduisant à l’explosion de roches fondues à sa surface. Les volcans de Io sont si actifs qu’ils mettent toute la lune sens dessus-dessous. Certaines laves volcaniques de Io sont si chaudes qu’elles brillent dans la nuit.

 

  • DE SAINT THÉOPHILE D’ANTIOCHE À AUTOLYCUS

Si tu me dis : Montre-moi ton Dieu, je pourrais te répondre : Montre-moi l’homme que tu es, et moi je te montrerai mon Dieu. Montre donc comment les yeux de ton âme regardent, et comment les oreilles de ton cœur écoutent. Ceux qui voient avec les yeux du corps observent ce qui se passe dans la vie et sur la terre ; ils discernent la différence entre la lumière et l’obscurité, le blanc et le noir, le laid et le beau ; entre ce qui est harmonieux, bien proportionné, et ce qui manque de rythme et de proportion ; entre ce qui est démesuré et ce qui est tronqué ; il en est de même pour ce qui tombe sous le sens de l’ouïe : sons aigus, ou graves, ou agréables. On pourrait, de la même façon, dire des oreilles du cœur et des yeux de l’âme qu’il leur est possible de saisir Dieu. Dieu, en effet, est perçu par ceux qui peuvent le voir, après que les yeux de leur âme se sont ouverts. Tous ont des yeux, mais certains ne les ont que voilés et ne voient pas la lumière du soleil. Si les aveugles ne voient pas, ce n’est pas parce que la lumière du soleil ne brille pas. C’est à eux-mêmes, et à leurs yeux, que les aveugles doivent s’en prendre. De même toi : les yeux de ton âme sont voilés par tes fautes et tes actions mauvaises. L’homme doit avoir une âme pure, comme un miroir brillant. S’il y a de la rouille sur le miroir, l’homme ne peut plus y voir son visage. Ainsi, lorsqu’il y a une faute dans l’homme, cet homme ne peut plus voir Dieu. ~ Mais, si tu le veux, tu peux guérir. Confie-toi au médecin et il opérera les yeux de ton âme et de ton cœur. Qui est ce médecin ? C’est Dieu, qui guérit et vivifie par le Verbe et la Sagesse. C’est par son Verbe et sa Sagesse que Dieu a fait toutes choses. Comme dit le Psaume : Le Seigneur a établi les cieux par sa Parole, et leur puissance par le Souffle de sa bouche . Cette Sagesse est souveraine. En effet : Dieu a fondé la terre par sa Sagesse ; il a disposé les cieux par son intelligence ; c’est par sa science que furent creusés les abîmes, que les nuées ont distillé la rosée . Si tu comprends cela et si ta vie est pure, pieuse et juste, tu peux voir Dieu. Avant tout, que la foi et la crainte de Dieu entrent les premières dans ton cœur, et alors tu comprendras cela. Quand tu auras dépouillé la condition mortelle et revêtu l’immortalité, alors tu verras Dieu selon ton mérite. C’est ce Dieu qui ressuscitera ta chair immortelle, en même temps que ton âme. Et alors, devenu immortel, tu verras le Dieu immortel, à condition d’avoir cru en lui maintenant.

  • Le Quintet de Stephan plus 1

140327

Assemblage et traitement des images : Robert Gendler and Judy Schmidt Données Image: Subaru Telescope (NAOJ), Hubble Legacy Archive, R. Gendler, APOD, traduction Didier Jamet
 
Premier groupe galactique compact à avoir été identifié, le Quintet de Stephan est le principal sujet de cette spectaculaire image mêlant des données du télescope spatial Hubble et du télescope terrestre Subaru. Les galaxies du Quintet sont rassemblées vers le centre de l’image, mais seules 4 galaxies de ce groupe ( NGC 7319, 7318A, 7318B, et 7317) participent véritablement au ballet gravitationnel qui se déroule à 300 millions d’années-lumière de nous. Ces galaxies présentent une coloration tirant fortement sur le jaune et des formes assez tourmentées dues aux effets de marée gravitationnelle consécutifs à leurs passages répétés à proximité les unes des autres. Quant à la galaxie bleutée (NGC 7320), elle est en réalité beaucoup plus proche de nous que ses apparentes voisines, à seulement 40 millions d’années-lumière de distance. Un indice de cette relative proximité nous est fourni par le fait que l’on parvienne à distinguer un grand nombre d’étoiles individuelles dans la galaxie bleue, alors que la luminosité des autres galaxies du groupe est beaucoup plus diffuse. Sur la gauche de l’image, on distingue une sixième galaxie, NGC 7320C, qui elle aussi se trouve à 300 millions d’années-lumière de nous, ce qui en dépit de la proximité de NGC 7320 permettrait de reconstituer un quintet. Le Quintet de Stephan se situe dans les limites de la constellation de Pégase, le Cheval ailé. À la distance estimée du Quintet, cette image doit couvrir un champ de quelque 500 000 années-lumière.

  • TRAITÉ DE TERTULLIEN SUR LA PRIÈRE

  La prière est le sacrifice spirituel qui a supprimé les anciens sacrifices.  À quoi bon , dit le Seigneur, m’offrir tant de sacrifices ? Les holocaustes de béliers, la graisse des veaux, j’en suis rassasié. Le sang des taureaux, des agneaux et des boucs, je n’en veux plus. Qui donc vous a demandé de m’apporter tout cela ? Ce que Dieu réclame, l’Évangile nous l’enseigne. L’heure vient , dit Jésus, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité. En effet, Dieu est Esprit, et c’est pourquoi il cherche de tels adorateurs. Nous sommes les vrais adorateurs et les vrais sacrificateurs. En priant dans l’Esprit, c’est par l’Esprit que nous offrons en sacrifice la prière, victime qui revient à Dieu, qui lui plaît, qu’il a recherchée, qu’il s’est destinée. C’est elle, offerte de tout cœur, nourrie de la foi, guérie par la vérité, gardée parfaite par l’innocence, purifiée par la chasteté, couronnée par l’amour, — c’est elle, la prière, que nous devons conduire jusqu’à l’autel de Dieu, avec la procession des bonnes œuvres, parmi les psaumes et les hymnes ; c’est elle qui obtiendra tout de Dieu en notre faveur. En effet, qu’est-ce que Dieu peut refuser à la prière qui procède de l’esprit et de la vérité, lui qui l’exige ? Les grandes preuves de son efficacité, nous les lisons, nous les entendons, nous les croyons ! La prière de jadis délivrait du feu, des bêtes, de la famine, et pourtant elle n’avait pas reçu du Christ sa perfection. D’ailleurs combien la prière chrétienne est plus amplement efficace ! Elle ne place pas au milieu de la fournaise un ange porteur de rosée ; elle ne ferme pas les gueules des lions ; elle n’apporte pas aux affamés le repas des moissonneurs. Elle n’écarte aucune souffrance par un bienfait particulier : elle forme par la patience ceux qui pâtissent, qui souffrent et qui s’affligent, elle développe la grâce par son efficacité pour que la foi sache ce qu’elle peut obtenir du Seigneur, en comprenant qu’elle souffre pour le nom de Dieu. Autrefois la prière infligeait des calamités, mettait en déroute les armées ennemies, arrêtait les bienfaits de la pluie, mais maintenant la prière de justice détourne toute colère divine, monte la garde en faveur des ennemis, supplie pour les persécuteurs. Est-il étonnant qu’elle ait su obtenir de force les eaux du ciel, puisqu’elle a pu en faire tomber le feu ? C’est la prière seule qui triomphe de Dieu ; mais le Christ n’a pas voulu qu’elle produise aucun mal, toute la vertu qu’il lui a conférée est pour le bien. Aussi tout ce qu’elle sait faire, c’est rappeler les âmes des défunts du chemin qui conduit droit à la mort, fortifier les faibles, guérir les malades, délivrer les possédés, ouvrir les prisons, défaire les chaînes des innocents. C’est elle encore qui lave les fautes, repousse les tentations, arrête les persécutions, réconforte les timides, adoucit les magnanimes, guide les voyageurs, apaise les flots, paralyse les bandits, nourrit les pauvres, modère les riches, relève ceux qui sont tombés, retient ceux qui trébuchent, raffermit ceux qui restent debout. Tous les anges prient, toutes les créatures prient ; les bêtes domestiques et les bêtes sauvages fléchissent les genoux, et, lorsqu’elles sortent de leurs étables ou de leurs repaires, elles regardent vers le ciel, non sans motif, en faisant frémir leur souffle, chacune à sa manière. Quant aux oiseaux, lorsqu’ils se lèvent, ils se dirigent vers le ciel et ils étendent leurs ailes, comme nous étendons les mains, en forme de croix, et ils font entendre ce qui apparaît comme une prière. Que dire encore sur la fonction de la prière ? Le Seigneur lui-même a prié, à qui soient honneur et puissance pour les siècles des siècles.

  • La  » Nouvelle Nébuleuse Planétaire « 

A New Planetary Nebula

Description: This image is a new planetary nebula discovered by the INT/WFC Photometric Hydrogen-Alpha Survey of the Northern Galactic Plane (IPHAS). It is a two-colour image, red for H-alpha and green for [OIII]. North is to the right and East is to the top. The nebula was confirmed to be a relatively old planetary nebula using the ISIS spectrograph on the William Herschel Telescope.Credit: Laurence Sabin, Nick Wright and the IPHAS collaboration. Date: 2006.  informations techniques: Telescope: 2.5-m Isaac Newton Telescope. Instrument: Wide Field Camera. Detector: EEV. Filters and exposure times: 50 minutes in Hα and 30 minutes in [OIII].

  • Saint Cyprien (v. 200-258), évêque de Carthage et martyr , « la Jalousie et l’envie ».

      Revêtir le nom du Christ sans suivre la voie du Christ, n’est-ce pas trahir le nom divin et abandonner le chemin du salut ? Car le Seigneur lui-même enseigne et déclare que l’homme qui garde ses commandements entrera dans la vie (Mt 19,17), que celui qui écoute ses paroles et les met en pratique est un sage (Mt 7,24) et que celui qui les enseigne et y conforme ses actes sera appelé grand dans le Royaume des cieux. Toute prédication bonne et salutaire, affirme-t-il, ne profitera au prédicateur que si la parole qui sort de sa bouche se traduit ensuite en actes. Or, y a-t-il un commandement que le Seigneur ait enseigné plus souvent à ses disciples que celui de nous aimer les uns les autres du même amour dont il a lui-même aimé ses disciples ? (Jn 13,34; 15,12) Trouvera-t-on, parmi ses conseils qui conduisent au salut et parmi ses préceptes divins, un commandement plus important à garder et à observer ? Mais comment celui que la jalousie a rendu incapable d’agir comme un homme de paix et de cœur pourra-t-il garder la paix ou l’amour du Seigneur ? Voilà pourquoi l’apôtre Paul aussi a proclamé les mérites de la paix et de la charité. Il a affirmé avec force que ni la foi ni les aumônes, ni même les souffrances du confesseur de la foi et du martyr ne lui serviraient de rien, s’il ne respectait pas les liens de la charité (1Co 13,1-3).  

  • La Galaxie M 51

M51 Galaxy

Description: M51 Galaxy, known as The Whirlpool Galaxy, is a bright spiral galaxy fairly close to us (7.5 Megaparsecs = 25 million light years). To the north of M51, at the top of the picture, is a companion galaxy which is being disrupted by the gravitational tidal forces of the main galaxy. The B-band image was obtained by SAR el Príncipe de Asturias (Crown Prince of Spain) on his visit to the William Herschel Telescope the day before the first stone ceremony of the Spanish 10-m GranTeCan telescope.Credit: Javier Méndez (ING) and Nik Szymanek. Date: 2 June 2000. Technical information: Telescope: 4.2m William Herschel. Instrument: Prime Focus Camera. Detector: EEV 42-80. Filters and exposure times: B, V and R. Exposure time was 300s in each band.

  • Guillaume de Saint-Thierry (v. 1085-1148), moine bénédictin puis cistercien , La Contemplation de Dieu .

Seigneur, mon âme misérable est nue, glacée et transie ; elle désire être réchauffée par la chaleur de ton amour… Dans l’immensité de mon désert, dans l’étendue de la vanité de mon cœur, je ne ramasse pas quelques branches comme la veuve de Sarepta, mais seulement ces brindilles, afin de me préparer de quoi manger, avec la poignée de farine et le vase d’huile, et puis en entrant dans la tente de ma demeure, je mourrai (1R 17,10s). Ou plutôt, je ne mourrai pas si vite ; non, Seigneur, « je ne mourrai pas, mais je vivrai et je raconterai les œuvres du Seigneur » (Ps 117,17). 

Je me tiens donc dans ma demeure de solitude…et j’ouvre la bouche vers toi, Seigneur ; je cherche le souffle. Et quelquefois, Seigneur…, tu me mets quelque chose dans la bouche du cœur, mais tu ne me permets pas de savoir ce que c’est. Sans doute, je goûte une saveur si douce, si délicieuse, si réconfortante…que je ne chercherais rien d’autre. Mais tu ne me permets pas de comprendre, ni par la vision, ni par l’intelligence…; je voudrais la retenir, la ruminer, la savourer, mais aussitôt elle passe… Par expérience, j’apprends ce que tu dis de l’Esprit dans l’Évangile : « On ne sait d’où il vient ni où il va…; l’Esprit souffle où il veut » (Jn 3,8). Je découvre en moi qu’il souffle non pas quand je le veux, mais quand lui, il le veut…  Vers toi seul je dois lever les yeux, toi « la source de vie », seulement « en ta lumière voir la lumière » (Ps 35,10). Vers toi donc, Seigneur, vers toi mes yeux sont tournés… Mais combien de temps tarderas-tu, combien de temps mon âme s’étendra-t-elle vers toi, misérable, anxieuse, à bout de souffle ? Je t’en prie, « cache-moi dans le secret de ta face, loin des intrigues des hommes ; protège-moi dans ta tente, loin de la guerre des langues » (Ps 30,21). 

  • La nébuleuse d’Orion dans la poussière

140325

  Image Crédit & Copyright: Robert Fields, APOD,  traduction Didier Jamet
 
Qu’est-ce qui environne un foyer de formation d’étoiles ? Dans le cas de la nébuleuse d’Orion, c’est de la poussière. L’entièreté du champ d’Orion, situé à environ 1600 années-lumière de nous, est saturée de filaments de poussière. Opaque à la lumière visible, cette poussière se forme dans les atmosphères des étoiles massives relativement froides et est expulsée avec les vents de particules. Le Trapèze et d’autres amas de formation d’étoiles font partie de la nébuleuse. Les filaments de poussière entourant M42 et M43 apparaissent en gris sur cette image, tandis que le gaz luminescent est présenté ici en nuances d’ocre et de bleu. Au cours des prochains millions d’années, l’essentiel de cette poussière aura été balayé par les propres étoiles qu’elle contribue à former.
  • HOMÉLIE DE SAINT BASILE SUR L’HUMILITÉ

Que le sage ne se glorifie pas de sa sagesse, que le vaillant ne se glorifie pas de sa vaillance, que le riche ne se glorifie de sa richesse ! Alors, où est la vraie gloire et en quoi l’homme est-il vraiment grand ? Le prophète répond : Celui qui veut se glorifier trouvera sa gloire s’il reconnaît et comprend que je suis le Seigneur. Voilà quelle est la noblesse de l’homme, voilà quelle est sa gloire et sa grandeur : connaître vraiment ce qui est grand et s’y unir, et rechercher sa gloire dans la gloire de Dieu. L’Apôtre dit en effet : Celui qui se glorifie, qu’il se glorifie dans le Seigneur , après avoir dit : Le Christ a été envoyé pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption . ~ Voilà quelle est en Dieu notre fierté parfaite et exacte : ne pas se flatter de sa propre justice, mais savoir qu’on est dépourvu de vraie justice et ne trouver sa justice que dans la foi au Christ. Et c’est en cela que Paul se glorifie, car il méprise sa propre justice : il recherche cette justice qui est donnée par le Christ, qui vient de Dieu et qui consiste en la foi, pour connaître le Christ, éprouver la puissance de sa résurrection, et communier aux souffrances de sa passion, en reproduisant sa mort dans l’espoir de parvenir à ressusciter d’entre les morts. Alors, toute la prétention de l’orgueil s’écroule. Il ne te reste plus rien, pauvre homme, dont tu puisses te vanter, où tu puisses mettre ta fierté et ton espérance. Il ne te reste qu’à mortifier tout ce que tu possèdes, qu’à chercher dans le Christ ta vie future. Nous l’avons par avance, nous y sommes déjà, puisque nous vivons entièrement par la grâce que Dieu nous donne. Et certes, c’est l’action de Dieu qui produit en nous la volonté et l’action, parce qu’il veut notre bien . En outre Dieu nous révèle par son Esprit sa sagesse qui a préparé notre gloire . Et c’est Dieu qui nous donne la force dont nous avons besoin dans nos labeurs. J’ai travaillé plus qu’eux tous, dit saint Paul ; non pas moi, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. Dieu nous a délivrés de tout danger au-delà de toute espérance humaine. Nous avions reçu en nous-mêmes notre arrêt de mort , dit saint Paul. Ainsi notre confiance ne pouvait plus se fonder sur nous-mêmes, mais sur Dieu qui ressuscite les morts. C’est lui qui nous a arrachés à une telle mort et nous en arrachera ; en lui nous avons mis notre espérance : il nous en arrachera encore .

  • Globules dans la nébuleuse de la poule qui court

140305

 Image Crédit & Copyright: Fred Vanderhaven, APOD, traduction  Didier Jamet 
 
Les oeufs de cette poule ne sont pas d’or mais ils donneront peut-être des étoiles. Cette nébuleuse par émission, enregistrée sous la référence IC 2944, est également surnommée par les astronomes nébuleuse de la poule qui court du fait de sa forme générale. Cette image a été prise récemment depuis l’observatoire de Siding Spring en Australie et est présentée ici en couleurs scientifiquement assignées. Non loin du centre de l’image, on remarque de petits nuages moléculaires riches en poussière opaque. Appelés globules de Thackeray en hommage à leur découvreur, ces oeufs seront peut-être à l’avenir le siège de condensations gravitationnelles qui donneront de nouvelles étoiles. Mais ils peuvent tout aussi bien finir rapidement désintégrés par le rayonnement intense d’autres jeunes étoiles proches qui forment l’ amas ouvert Collinder 249. Ce superbe paysage céleste couvre un champ d’environ 70 années-lumière à la distance estimée de la nébuleuse (6000 années-lumière).

  • P. François-Xavier Dumortier s.j,  10 octobre 2013, Zenit.org

« Alors l’ange dit: « N’aie pas peur Marie ». Si la nouveauté de Dieu fait toujours un peu peur – parce que nous nous sentons plus sûrs quand nous avons tout sous contrôle – alors le mot-clé que nous sommes invités à écouter est celui-ci: « N’aie pas peur ». Ne pas avoir peur signifie: avoir confiance en Dieu, avoir foi en sa Parole, reposer sur sa fidélité. Non seulement la confiance donne le courage de vivre la nouveauté mais elle permet en plus de regarder le monde avec des yeux qui savent voir l’invisible (…). « Marie dit à l’ange : « Comment est-ce possible ? ». La question de Marie n’est pas la voix d’un doute, mais révèle plutôt sa volonté de comprendre. (…) Avoir confiance ne signifie pas en effet renoncer à la raison et à l’intelligence. Par cette question, Marie manifeste son désir d’entrer pleinement dans la compréhension de l’événement qui la concerne et exprime son désir de s’approprier le projet de Dieu car en elle la raison et la foi forment un tout. (…) La foi chrétienne n’est pas une expérience irrationnelle. La révélation de Dieu exige en effet des efforts de notre raison et de notre intelligence. 

Marie répond, enfin: « Me voici, je suis la servante du Seigneur, que ta parole s’accomplisse pour moi ». Dieu ne s’impose pas à Marie malgré elle: il a besoin de son assentiment, d’un « oui » qui provienne de sa liberté. Ce n’est pas le « oui » d’une personne qui ne peut pas dire « non ». Ce n’est pas le « oui » de quelqu’un qui n’a pas compris la mesure de la question. Ce n’est pas le « oui » rapide et superficiel d’une personne dépourvue d’intériorité et de profondeur. Ce n’est pas un « oui » provisoire, ni sous conditions. C’est un « oui » qui a la force et le poids d’une personne libre qui s’engage de tout son cœur et de toute son âme. (…)

Dieu désire entrer dans notre humanité et dans notre histoire par et grâce à ce « oui » de la liberté, osé et risqué, de celui qui répond comme « la servante du Seigneur ». (…) Sans ces « oui » osés et risqués, il n’y aurait pas de croyants, car la foi n’est présente que s’il y a assentiment à l’appel de Dieu. Il n’y aurait pas d’époux, car ces derniers vivent du « oui » qu’ils se sont dits. Il n’y aurait pas de prêtres, ni religieuses, ni religieux, car leurs vies se fondent sur le « oui » qu’ils ont donné au début de leur parcours.

  • Au bord d’un trou noir

140323

Crédit de l’illustration: April Hobart, CXC, APOD, traduction Didier Jamet 

Au centre d’un tourbillon de gaz chaud se trouve probablement une bête qui n’a jamais été vue directement : un trou noir.   Les études de la brillante lumière émise par le  gaz tourbillonnant indiquent fréquemment non  seulement la présence d’un trou noir, mais  aussi ses caractéristiques probables. Le gaz entourant GRO J1655-40, par exemple,  clignote de façon inhabituelle au rythme de 450 fois par seconde. Avec une masse estimée préalablement de sept fois la masse de notre Soleil pour  l’objet central, le clignotement rapide peut être  expliqué par un  trou noir qui  tourne très rapidement. Quel mécanisme physique est en réalité à l’origine du  clignotement — et d’une oscillation quasi-périodique plus lente — dans les disques d’accrétion entourant les  trous noirs et les  étoiles à neutron ? Cela reste le sujet de nombreuses recherches. 

  • Saint François de Sales (1567-1622), évêque de Genève

« Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l’ange du Seigneur lui avait prescrit »

Combien ce grand saint Joseph [que nous fêtons aujourd’hui] a été fidèle en humilité ! Cela ne se peut dire selon sa perfection, car malgré ce qu’il était, en quelle pauvreté et en quelle abjection ne vécut-il pas tout le temps de sa vie ! Pauvreté et abjection sous laquelle il tenait cachées et couvertes ses grandes vertus et dignités… Vraiment, je ne doute nullement que les anges, ravis d’admiration, ne soient venus, troupes à troupes, le considérer et admirer son humilité, lorsqu’il tenait ce cher enfant dans sa pauvre boutique, où il travaillait de son métier pour nourrir le fils et la mère qui lui étaient confiés.

  • L’inflation de l’Univers

060323

   Crédit: WMAP Science Team, NASA, APOD, traduction Didier Jamet
  Aujourd’hui, l’expansion de l’Univers se poursuit à un rythme relativement paisible. Mais son expansion initiale a été d’une rapidité invraisemblable, tandis qu’il naquit probablement d’infimes fluctuations quantiques en un millionième de millionième de seconde. En fait, ce scénario cosmologique, connu sous le nom d’inflation, vient d’être caractérisé de façon chiffrée au terme d’une analyse sur trois ans des données du satellite WMAP. Les instruments de WMAP détectent le rayonnement micro-onde cosmologique de fond, la lueur primordiale du jeune Univers. Le formidable succès de WMAP dans l’investigation de ce qui s’est passé au cours de ce premier millionième de millionième de seconde, et qui a permis de préciser le scénario d’inflation initiale, repose sur son aptitude à réaliser des mesures d’une finesse sans précédent des propriétés du fond cosmologique. Ces subtiles propriétés sont le reflet des conditions initiales qui présidaient à la naissance de l’Univers et sont donc liées à ses tout premiers moments d’existence. Schématiquement, ce diagramme retrace les 13,7 milliards d’années d’existence de notre Univers (plus un millionième de millionième de seconde…) depuis l’échelle quantique jusqu’à la mise en service de WMAP en passant par la formation des étoiles, des galaxies et des planètes. 

  • COMMENTAIRE DE SAINT HILAIRE SUR LE PSAUME 127
La vraie crainte de Dieu Heureux tous ceux qui craignent le Seigneur, qui marchent sur ses chemins. Au contraire, au sujet de la crainte du Seigneur, il est écrit ceci : Venez, mes fils, écoutez-moi : la crainte du Seigneur, je vous l’enseignerai. Il faut donc apprendre la crainte de Dieu, puisqu’elle est enseignée. En effet, elle n’est pas dans la terreur, elle est dans la logique de l’enseignement. Elle ne vient pas du tremblement de la nature, mais de l’observance du précepte ; elle doit commencer par l’activité d’une vie innocente et par la connaissance de la vérité. Pour nous, la crainte de Dieu est tout entière dans l’amour, et la charité parfaite mène à son achèvement la peur qui est en elle. La fonction propre de notre amour envers lui est de se soumettre aux avertissements, d’obéir aux décisions, de se fier aux promesses. Écoutons donc l’Écriture, qui nous dit : Et maintenant, lsraël, qu’est-ce que le Seigneur te demande ? Sinon que tu craignes le Seigneur ton Dieu, que tu marches sur tous ses chemins, que tu l’aimes et que tu observes, de tout ton cœur et de toute ton âme, les commandements qu’il t’a donnés pour ton bonheur. Nombreux sont les chemins du Seigneur, bien qu’il soit lui-même le chemin. Mais lorsqu’il parle de lui-même, il se nomme le chemin et il en montre la raison lorsqu’il dit : Personne ne va vers le Père sans passer par moi. Il faut donc interroger beaucoup de chemins et nous devons en fouler beaucoup pour trouver le seul qui soit bon ; c’est-à- dire que nous trouverons l’unique chemin de la vie éternelle en traversant la doctrine de chemins nombreux. Car il y a des chemins dans la Loi, des chemins chez les prophètes, des chemins dans les évangiles, des chemins chez les Apôtres ; il y a aussi des chemins dans toutes les actions qui accomplissent les commandements, et c’est en les prenant que ceux qui marchent dans la crainte de Dieu trouvent le bonheur.
  • Poussières dans la nébuleuse de la Rosette 

NGC2237 Nebula

Credit: Nick Wright (UCL) and the IPHAS collaboration. http://www.star.ucl.ac.uk/~nwright/imaging.html. IPHAS http://astro.ic.ac.uk/Research/Halpha/North/

Information technique: Telescope: 2.5-m Isaac Newton Telescope. Instrument: Wide Field Camera. Detector: EEV. Filtres : Hα, R.
  • CATÉCHÈSE BAPTISMALE DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME

  Le peuple juif a vu des miracles. Toi aussi, tu en verras de plus grands et de beaucoup plus éclatants que lorsque les Juifs sont sortis d’Égypte. Tu n’as pas vu Pharaon noyé avec ses troupes, mais tu as vu le diable englouti avec ses armes. Le peuple juif a traversé la mer, toi, tu as traversé la mort. Ils ont été délivrés des Égyptiens, toi, tu as été affranchi des démons. Ils ont quitté un esclavage barbare, toi, l’esclavage beaucoup plus pénible du péché. Veux-tu savoir par d’autres raisons comment c’est bien toi qui as été favorisé de plus grands bienfaits ? Les Juifs n’ont pas pu alors regarder le visage de Moïse resplendissant de gloire, lui qui pourtant n’était que leur compagnon de service et leur semblable. Mais toi, tu as vu le Christ dans sa gloire

  • Les galaxies des Antennes en collision

140316

  Image Crédit: Hubble Legacy Archive, NASA, ESA; Traitement & Copyright: Davide Coverta, APOD, traduction Didier Jamet
Deux galaxies s’étripent joyeusement dans la constellation du Corbeau et voici les dernières images de leur lutte. Heureusement, lorsque deux galaxies entrent en collision, les étoiles qui les composent passent généralement entre les gouttes. C’est parce que les galaxies sont surtout remplies de vide et que, quoique brillantes, les étoiles n’occupent finalement qu’une petite proportion du total. Durant la lente collision s’étendant sur une centaine de millions d’années, une galaxie peut toutefois écarteler gravitationnellement l’autre, et le gaz et la poussière, qui sont abondants dans les deux galaxies, entrent alors en collision. Dans le choc de Titans visible ci-dessus, de sombres piliers de poussières trahissent la présence de massifs nuages moléculaires comprimés par la collision galactique, provoquant la naissance rapide de millions d’étoiles, dont certaines sont gravitationnellement liées au sein de massifs amas stellaires

  • Saint Césaire d’Arles (470-543), moine et évêque

   Il y a une miséricorde dans le ciel à laquelle on parvient par la miséricorde sur cette terre… Et il y a deux sortes d’aumône : l’une bonne, l’autre meilleure. L’une qui consiste à offrir un morceau de pain aux pauvres ; l’autre à pardonner aussitôt à ton frère qui a péché contre toi. Avec l’aide du Seigneur, empressons-nous de pratiquer ces deux sortes d’aumône pour pouvoir recevoir le pardon éternel et la vraie miséricorde du Christ. Car lui-même, il a dit : « Si vous pardonnez, votre Père vous pardonnera aussi vos péchés ; si vous ne pardonnez pas, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos péchés » (Mt 6,14s). Et l’Esprit Saint s’écrie ailleurs : « L’homme garde sa colère envers l’homme et il cherche auprès de Dieu un remède ? Il n’a pas de miséricorde pour un homme, son semblable, et il demande à Dieu miséricorde ? » (cf Si 28,3s)…       Hâtons-nous, autant que nous le pouvons et tant que nous vivons, d’avoir ces deux sortes d’aumône et de les distribuer aux autres. Ainsi au jour du jugement nous pourrons dire en toute assurance : « Donne, Seigneur, parce que nous avons donné. »  

  • Une protubérance solaire

140304

  Image Crédit & Copyright: jp-Brahic, APOD, traduction Didier Jamet 
  De spectaculaires protubérances peuvent parfois être aperçues juste un peu au-delà du limbe solaire. C’était notamment le cas le 23 février dernier alors qu’une vaste protubérance, visible ci-dessus, soulignait la forte activité récente du Soleil. Au premier plan, une mer de gaz chaud particulièrement agitée et correspondant à la chromosphère est visible avec force détails dans une longueur d’onde spécifique de l’hydrogène. Une protubérance solaire est en fait un nuage de gaz solaire maintenu au-dessus de la surface par une boucle du puissant champ magnétique solaire. La Terre est représentée en haut à droite pour donner une idée de l’échelle gigantesque du phénomène. Bien que très chaudes, les protubérances apparaissent généralement sombres quand elles sont vues sur fond de la photosphère solaire, qui est encore un peu plus chaude, et forment des sortes de filaments. Une protubérance quiescente dure typiquement un mois, et peut entrer en éruption pour produire une éjection de matière coronale propulsant de fabuleuses quantités de gaz ionisé à travers le système solaire. Lorsque ce gaz est projeté en direction de la Terre et qu’il atteint notre planète, il peut y provoquer de spectaculaires aurores polaires

  • Saint Césaire d’Arles (470-543)
L’un de vous dira : « Je ne peux pas du tout aimer mes ennemis. » Partout dans les Saintes Écritures, Dieu t’a dit que tu le peux ; et toi, tu réponds au contraire que tu ne peux pas ? Réfléchis maintenant : qui doit-on croire, Dieu ou toi ? Puisque celui qui est la Vérité même ne peut pas mentir, que la faiblesse humaine abandonne désormais ses excuses futiles. Celui qui est juste n’a pas pu commander quelque chose d’impossible, et celui qui est miséricordieux ne condamnera pas un homme pour ce qu’il n’a pas pu éviter. Pourquoi donc nos faux-fuyants ? Personne ne sait mieux ce que nous pouvons faire que celui qui nous a donné de pouvoir. Tant d’hommes, de femmes, d’enfants, de jeunes filles si délicates ont supporté pour le Christ les flammes, le feu, le glaive et les bêtes sauvages de façon imperturbable, et nous, nous disons que nous ne pouvons pas supporter les insultes des gens stupides ?…

  • Le Quintet de Stephan revu par Hubble 
  • 090911
    Crédit: NASAESA, & l’équipe  Hubble SM4 ERO  , APOD, traduction  Didier Jamet
      Premier groupe galactique à avoir été identifié, le Quintet de Stephan est ici magnifié sur cette spectaculaire image prise par un télescope spatial Hubble remis à neuf. Situées à quelque 300 millions d’années-lumière, seules 4 galaxies de ce groupe (NGC 7319, 7318A, 7318B, et 7317) sont véritablement en interaction gravitationnelle. Ces galaxies présentent une coloration tirant fortement sur le jaune et des formes assez tourmentées dues aux effets de marée gravitationnelle consécutifs à leurs passages répétés à proximité les unes des autres. Quant à la galaxie bleutée (NGC 7320), elle est en réalité beaucoup plus proche de nous que ses apparentes voisines, à seulement 40 millions d’années-lumière de distance. Un indice de cette relative proximité nous est fourni par le fait que l’on parvienne à distinguer un grand nombre d’étoiles individuelles dans la galaxie bleue, alors que la luminosité des autres galaxies du groupe est beaucoup plus diffuse. Enfin les étoiles visibles au premier plan, piquées d’aigrettes de diffraction, appartiennent encore à une autre galaxie, la nôtre, la Voie lactée. Le Quintet de Stephan se situe dans les limites de la constellation de Pégase, le Cheval ailé.

  • Aphraate (?-v. 345), moine et évêque près de Mossoul; Les Exposés, n°3

 Les Ninivites ont jeûné d’un jeûne pur lorsque Jonas leur a prêché la conversion… Voici ce qui est écrit : « Dieu vit qu’ils se détournaient de leurs mauvais chemins ; alors il détourna d’eux l’ardeur de sa colère » (Jon 3,10). On ne dit pas : « Il vit une abstinence de pain et d’eau, avec sac et cendre », mais : « qu’ils revenaient de leurs mauvais chemins et de la méchanceté de leurs œuvres. » Car le roi de Ninive avait parlé et dit : « Que chacun se détourne de sa mauvaise conduite et de la rapacité de ses mains » (v. 8). C’était un jeûne pur, et il a été accepté…       Car, mon ami, quand on jeûne, c’est toujours l’abstinence de méchanceté qui est la meilleure. Elle est meilleure que l’abstinence de pain et d’eau, meilleure que « s’humilier soi-même, courber le cou comme un crochet et se couvrir de sac et de cendre », comme le dit  Isaïe (58,5). En effet, quand l’homme s’abstient de pain, d’eau ou de quelque nourriture que ce soit, quand il se couvre de sac et de cendre et qu’il s’afflige, il est aimé, beau aux yeux de Dieu et accueilli. Mais ce que Dieu agrée le plus, c’est de « …délier les chaînes injustes et de couper les liens de la tromperie » (v. 6). Pour cet homme alors « sa lumière se diffusera comme le soleil, et sa justice marchera devant lui. Il sera comme un verger surabondant, comme une source dont les eaux ne tarissent pas » (v. 8-11). Il ne ressemble pas aux hypocrites « qui se composent un visage défait et prennent un air sombre » pour faire connaître leur jeûne (Mt 6,16).

  •  NGC7331

140301

 Image Credit & Copyright: Dietmar Hager, Torsten Grossmann, APOD, traduction  Didier Jamet 
 La galaxie spirale NGC 7331 est souvent citée comme un bon analogue de notre propre Galaxie, la Voie Lactée. Distante de quelque 50 millions d’années-lumière dans la constellation boréale de Pégase, NGC 7331 fut très tôt identifiée comme une « nébuleuse spirale » et est en réalité une des plus brillantes parmi les galaxies qui n’ont pas eu les honneurs du célèbre catalogue établi par Charles Messier au 18e siècle. Le disque de cette galaxie étant incliné dans notre direction, de longues poses au télescope fournissent souvent des images offrant une saisissante impression de relief. Dans cette vue particulièrement bien cadrée, l’effet est encore amplifié par la présence des galaxies lointaines qui constituent l’arrière-plan de cette magnifique île-univers. Ces galaxies n’ayant qu’un dixième de la taille apparente de NGC 7331, on peut en déduire grossièrement qu’elles se trouvent 10 fois plus éloignées de nous. Bien que semblant former un regroupement très serré, l’alignement de ces galaxies avec NGC 7331 n’est que fortuit. Ce regroupement apparent de galaxies est également connu sous le nom de groupe de Deer Lick
  • Saint Cyprien (v. 200-258), évêque de Carthage et martyr: La Prière du Seigneur, 11-12 .

      Nous devons nous rappeler, frères bien-aimés, lorsque nous appelons Dieu notre Père, que nous devons nous comporter en enfants de Dieu… Nous devons être comme les temples de Dieu (1Co 3,16), pour que les hommes puissent voir que Dieu habite en nous ; nos actes ne doivent pas être indignes de l’Esprit… L’apôtre Paul a déclaré dans sa lettre : « Vous ne vous appartenez plus à vous-mêmes, car le Seigneur a payé le prix de votre rachat. Rendez donc gloire à Dieu dans votre corps » (1Co 6,19).       Nous prions : « Que ton nom soit sanctifié. » Ce n’est pas parce que nous souhaitons que Dieu soit sanctifié par nos prières, mais parce que nous demandons au Seigneur que son nom soit sanctifié en nous. Par qui Dieu pourrait-il être sanctifié, puisque c’est lui qui sanctifie ? Il a dit lui-même : « Soyez saints parce que je suis saint » (Lv 20,26). C’est pourquoi nous demandons instamment, puisque nous avons été sanctifiés par le baptême, de persévérer dans ce que nous avons commencé d’être. Et nous prions pour cela chaque jour.

Les Pléiades dans la poussière d’étoiles

140225

  Image Crédit & Copyright: David Lane, APOD, traduction  Didier Jamet

Les Pléiades constituent le plus brillant amas d’étoiles visible depuis la Terre et peut être vu à l’œil nu depuis quasiment tout point situé dans l’hémisphère nord. Le nuage de gaz et de poussière fait sans doute partie de la ceinture de Gould, un rare anneau de formation d’étoiles proche du Soleil dans notre Galaxie. Au cours des 100 000 dernières années écoulées, une partie de la ceinture de Gould s’est retrouvée au contact des Pléiades, provoquant une forte interaction entre la poussière et les étoiles. La pression de radiation des étoiles repousse d’autant plus efficacement la poussière qu’elle est fine, engendrant des nébuleuses par réflexion à la couleur bleue caractéristique. Ce processus de discrimination sous l’effet de la pression de radiation provoque l’apparition de filaments de poussière successifs, particulièrement bien mis en lumière sur cette image.

Le pape a présidé la messe des Cendres au cours de laquelle il a béni et imposé les cendres, ce 5 mars 2014, à 17h, en l’église Sainte-Sabine, à Rome. Le mercredi des Cendres étant traditionnellement aussi la première « station » de carême, le pape a présidé la procession pénitentielle de l’église bénédictine Saint-Anselme, avant de se à Sainte-Sabine. L’attention au frère, début de la conversion Citant la première lecture, « Déchirez vos cœurs et non pas vos vêtements » (Joël 2,13), le pape a rappelé dans son homélie que « la caractéristique de ce temps de grâce réside dans la conversion du cœur ». En effet, « la conversion ne se réduit pas à des formes extérieures ou à de vagues résolutions, mais implique l’existence entière à partir du centre de la personne, de la conscience ». Le pape cite l’exemple des « luttes de pouvoir » qui révèlent que l’on se prend pour le Bon Dieu: « Quand je vois dans mon milieu quotidien restreint la lutte de pouvoir pour des espaces. Ces gens jouent à Dieu Créateur, et ils ne se sont pas encore rendu compte qu’ils ne sont pas Dieu ». Le carême est un chemin où l’homme est appelé à « défier la routine, ouvrir ses yeux et ses oreilles, mais surtout ouvrir son cœur à Dieu et aux frères », pour aller au-delà de sa « petite pré carré » : « c’est seulement quand les difficultés et les souffrances des frères nous interpellent, que nous pouvons commencer notre chemin de conversion vers Pâques. » Dans un monde « où Dieu est exclu de l’horizon », le carême invite l’homme à se souvenir qu’il est « créature », qu’il n’est « pas Dieu », perspective qui aide à relativiser « les luttes de pouvoir », a fait remarquer le pape. Au final, le carême est « une invitation à se réveiller, à sortir de la torpeur », à « retourner à Dieu » car « quelque chose ne va pas bien en nous, dans la société, dans l’Eglise » et chacun a « besoin de changer, d’opérer un tournant, de se convertir ». Le sens de la prière, du jeûne, de l’aumône Le pape s’est arrêté sur les trois éléments du chemin spirituel du carême, donnés par l’Evangile : « la prière, le jeûne et l’aumône », tous trois marqués par « la nécessité de ne pas se laisser dominer par les apparences », a-t-il estimé. « La valeur de la vie ne dépend pas de l’approbation des autres ou du succès », mais de ce que l’homme a « à l’intérieur ». La prière « est la force du chrétien et de toute personne croyante » : elle est « plongeon dans la mer de l’amour infini de Dieu, pour goûter sa tendresse » devant « la faiblesse et la fragilité de la vie », devant « tant de blessures qui peuvent durcir le cœur ». La prière du carême est appelée à davantage « se charger des besoins des frères », à « intercéder devant Dieu pour tant de situations de pauvreté et de souffrance », a-t-il poursuivi. Le jeûne quant à lui ne doit pas être « formel », c’est-à-dire qu’il ne doit pas « rassasier » en donnant l’impression d’être « bien comme il faut », a mis en garde le pape : « Le jeûne n’a de sens que s’il porte atteinte aux sécurités » de celui qui le pratique et « s’il s’en suit un bénéfice pour les autres », s’il aide « à cultiver le style du Bon Samaritain, qui se penche sur le frère en difficulté ». Le jeûne comporte « le choix d’une vie sobre, qui ne gaspille pas » car il appelle à « une prise de conscience et de responsabilité face aux injustices, aux abus ». Il est aussi « signe de la confiance en Dieu et en sa providence ». L’aumône enfin « suppose la gratuité », car « on donne à quelqu’un dont on n’attend rien en retour » : « La gratuité devrait être une des caractéristiques du chrétien », qui est « conscient d’avoir tout reçu de Dieu gratuitement ». A une époque où « la gratuité ne fait pas partie de la vie quotidienne, où tout se vend et s’achète », elle est l’occasion de se libérer « de l’obsession de la possession, de la peur de perdre ce qu’on a, de la tristesse de celui qui ne veut pas partager son bien-être », a conclu le pape.

  • Vénus et la voie lactée

Image Credit & CopyrightJack Fusco Venus et la  » Voie Lactée  »  photographiés le 1er Mars sur la plage de Sea Isle City , New Jersey, USA.

  • Bienheureux Jean-Paul II (1920-2005), pape Audience générale du 21/03/1979

      « Pourquoi tes disciples ne jeûnent-ils pas ? » Jésus leur avait répondu : « Les invités à la noce peuvent-ils être en deuil tant que l’époux est avec eux ? Mais des jours viendront où l’époux leur aura été enlevé : c’est alors qu’ils jeûneront. » Le temps du carême, en effet, nous rappelle que l’époux nous a été enlevé. Il a été enlevé, arrêté, emprisonné, souffleté, flagellé, couronné d’épines, crucifié. Le jeûne du carême est l’expression de notre solidarité avec le Christ… « Mon amour a été crucifié, et la flamme du désir pour les choses matérielles est éteinte en moi », écrivait saint Ignace, évêque d’Antioche [au tournant des 1er et 2e siècles]…       La nourriture et la boisson sont indispensables à l’homme pour vivre. Il s’en sert et il doit s’en servir, mais il ne lui est pas permis d’en abuser d’une façon ou d’une autre. L’abstention traditionnelle de nourriture et de boisson a non seulement pour but de donner à la vie de l’homme l’équilibre qui lui est nécessaire, mais aussi de le détacher de ce que l’on pourrait appeler « la mentalité de consommation ». Cette mentalité est devenue aujourd’hui une des caractéristiques de la civilisation et, en particulier, de la civilisation occidentale… L’homme orienté vers les biens matériels…en abuse bien souvent.       Il ne s’agit pas ici que de nourriture et de boisson. Lorsque l’homme est orienté exclusivement vers la possession et l’usage des biens matériels, c’est-à-dire vers les choses, c’est alors toute la civilisation qui est mesurée selon la quantité et la qualité des choses qu’elle peut fournir à l’homme, et non selon l’homme, à la mesure de l’homme. Cette civilisation, en effet, fournit les biens matériels non seulement pour qu’ils servent à l’homme, à ses activités créatrices et utiles mais, et toujours plus, pour satisfaire et exciter ses sens, pour le plaisir d’un instant, pour des sensations de plus en plus multiples, [par exemple, par] les médias audiovisuels… L’homme d’aujourd’hui doit donc jeûner c’est-à-dire s’abstenir non seulement de nourriture et de boisson, mais de beaucoup d’autres moyens de consommation, de stimulations et de satisfactions des sens.

  • Dans les parages d’un trou noir supermassif 

http://www.cidehom.com/apod.php?_date=140224

Les astrophysiciens s’accordent généralement à penser que la plupart des centres galactiques hébergent des trous noirs concentrant la masse de millions de soleils. Les régions environnant ces trous noirs supermassifs sont paradoxalement très lumineuses, ce qui leur vaut le qualificatif de noyaux actifs de galaxies. Cette vidéo est une tentative de restitution de ce à quoi peuvent ressembler les parages d’un noyau actif de galaxie. Ils sont typiquement entourés d’un massif disque d’accrétion dont le trou noir tire sa substance, et panachés de puissants jets de particules chargées. Les nuages de gaz et de poussière en orbite autour du trou noir se sont avérés si denses qu’ils arrivent parfois à arrêter même les pénétrants rayons X émis par le trou noir. Ces éclipses de rayons X, qui peuvent durer de quelques heures à quelques années, ont été détectées grâce à l’analyse minutieuse de plus d’une décennie de données accumulées par le satellite RXTE de la NASA. (APOD, traduction Didier Jamet).

 

  • COMMENTAIRE DE SAINT GRÉGOIRE D’AGRIGENTE SUR L’ECCLÉSIASTE

  La lumière est douce, dit l’Ecclésiaste, et c’est bien bon de contempler le soleil visible avec les yeux de notre corps. ~ Car si la lumière disparaissait, le monde n’aurait plus d’aspect, et la vie serait sans vie. Et c’est pourquoi Moïse, le contemplateur de Dieu, a dit jadis : Dieu vit que la lumière était bonne. ~ Mais nous devons penser ~ à la grande, véritable et éternelle lumière qui éclaire tout homme venant dans ce monde, c’est-à-dire le Christ, le Sauveur du monde et son Rédempteur. Après s’être fait voir aux prophètes, il s’est fait homme et il est allé jusqu’aux extrémités de la condition humaine, ce qui fait dire au prophète David : Chantez à Dieu un psaume pour son nom, frayez la route à celui qui monte au couchant : son nom est « le Seigneur », bondissez de joie devant sa face. ~ L’Ecclésiaste a donc dit que la lumière était douce : il a prédit qu’il serait bon pour nous de voir de nos yeux le soleil de gloire, c’est-à-dire celui qui a dit, au temps de sa divine incarnation : Moi, je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, il aura la lumière de la vie. Et encore : Voici le jugement : la lumière est venue dans le monde. ~ Ainsi donc, cette lumière du soleil, vue par les yeux de notre corps, annonçait le soleil spirituel, le Soleil de justice. C’est vraiment le soleil le plus doux qui se soit levé pour ceux qui, en ce temps-là, ont eu le bonheur d’être ses disciples, et de le regarder de leurs yeux pendant qu’il partageait la vie des hommes, comme s’il était un homme ordinaire. Et pourtant, il était aussi par nature Dieu véritable ; c’est pourquoi il était en mesure de rendre la vue aux aveugles, de faire marcher les boiteux et entendre les sourds ; il a purifié les lépreux et, d’un seul mot, rappelé les morts à la vie. Et maintenant encore, il n’y a vraiment rien de plus doux que de fixer sur lui les yeux de notre esprit pour contempler et se représenter son inexprimable et divine beauté ; il n’y a rien de plus doux que d’être illuminés et embellis par cette participation et cette communion à la lumière, d’avoir le cœur adouci, l’âme sanctifiée, et d’être remplis d’une allégresse divine tous les jours de la vie présente.

  • Aurores aux doigts de rose 

140226

 Image Crédit & Copyright: David Weir (Earth and Sky Ltd.)

  Sur cette image prise la semaine passée en Nouvelle Zélande se révèlent de rares aurores roses, coloration sans doute due à des atomes d’oxygène excités par un flux de particules solaires dans la haute atmosphère terrestre. Sur la gauche de l’image, la Lune se lève au-dessus d’une montagne et, jouant avec les nuages, émet quelques rayons crépusculaires. Entre les nuages et les aurores, la bande centrale de la Voie lactée divise verticalement la scène. En plein dans les aurores, une petite tache brumeuse n’est autre que le Petit Nuage de Magellan. Sur la droite de l’image, ce sont les dômes de l’observatoire universitaire de Mont John, sur les rives du lac Tekapo, qui constituent le premier plan.

  • Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église; Catéchèses baptismales, n°8, 19-25

 

      Si vraiment nous donnons la première place aux réalités spirituelles, nous n’aurons pas à nous préoccuper des biens matériels, car Dieu, dans sa bonté, nous les procurera en abondance. Si, au contraire, nous veillons uniquement à nos intérêts matériels sans prendre soin de notre vie spirituelle, le souci constant des choses terrestres nous conduira à négliger notre âme… Ne renversons donc pas l’ordre des choses. Connaissant la bonté de notre Maître, nous lui ferons confiance en tout et ne nous laisserons pas accabler par les soucis de cette vie… « Votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela, avant même que vous l’ayez demandé » (Mt 6,32.8).       Jésus veut donc que nous soyons libres de tout souci de ce monde et que nous nous consacrions totalement aux œuvres spirituelles. « Cherchez donc, nous dit-il, les biens spirituels et je pourvoirai moi-même amplement à tous vos besoins matériels… Regardez les oiseaux du ciel, ils ne font ni semailles ni moisson, ils ne font pas de réserve dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. » Autrement dit : « Si je prends un tel soin des oiseaux sans raison et que je leur procure tout ce dont ils ont besoin, sans semailles ni labour, je veillerai d’autant mieux sur vous, qui êtes doués de raison, pourvu que vous choisissiez de préférer le spirituel au corporel. Puisque je les ai créés pour vous, ainsi que tous les autres êtres, et que j’en prends tant de soin, de quelle sollicitude ne vous jugerai-je pas dignes, vous pour qui j’ai fait tout cela ? »

  • Levé de Soleil sur  Mars

Image Credit:  Mars Exploration Rover Mission, Texas A&MCornell, JPL, NASA

  • Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens ( 1 Co 4, 1-5 )

Frères, il faut que l’on nous regarde seulement comme les serviteurs du Christ et les intendants des mystères de Dieu. Et ce que l’on demande aux intendants, c’est en somme de mériter confiance. Pour ma part, je me soucie fort peu de votre jugement sur moi, ou de celui que prononceraient les hommes ; d’ailleurs, je ne me juge même pas moi-même. Ma conscience ne me reproche rien, mais ce n’est pas pour cela que je suis juste : celui qui me juge, c’est le Seigneur. Alors, ne portez pas de jugement prématuré, mais attendez la venue du Seigneur, car il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres, et il fera paraître les intentions secrètes. Alors, la louange qui revient à chacun lui sera donnée par Dieu.

Advertisements
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s