Juin 2014

 » Si le cœur de l’homme est attaché aux trésors d’ici-bas, il est « esclave » et il risque de vieillir « comme le mauvais vin : avec le temps il devient du vinaigre ». Un cœur libre au contraire « vieillit comme le bon vin », affirme le pape François lors de la messe du 20 juin 2014, à la Maison Sainte-Marthe. »

DERNIÈRE LETTRE DE S. LOUIS DE GONZAGUE
À SA MÈRE (10 juin 1591)

J’implore pour vous, Madame, la grâce et la consolation constantes du Saint-Esprit. Sans doute, lorsqu’on m’a remis votre lettre, j’étais encore dans cette région des morts. Mais maintenant, eh bien, il faut aspirer au ciel, pour que nous puissions louer le Dieu éternel sur la terre des vivants . J’espérais depuis longtemps que j’accomplirais ce voyage plus tôt. Si la charité consiste, comme dit saint Paul, à pleurer avec ceux qui pleurent, à être joyeux avec ceux qui sont dans la joie , il est nécessaire, ma mère, que
vous puisiez une immense joie dans le fait que, par bonté et par faveur envers vous, le Seigneur m’annonce la véritable allégresse et la paix, puisque je ne crains plus de jamais le perdre.

Je vous l’avouerai, lorsque je médite sur la bonté divine, comparable à la mer qui est sans fond et sans rivage, mon âme tombe dans un abîme ; engloutie dans une telle immensité, elle me paraît s’égarer et ne savoir que répondre : comment ! le Seigneur, après un travail si bref et si mince, m’invite à l’éternel repos ! Du ciel, il m’appelle à la félicité infinie que j’ai recherchée avec tant de négligence, il veut récompenser les larmes que j’ai versées avec tant de parcimonie.

Pensez-y toujours, Madame, et prenez garde d’offenser cette bonté infinie de Dieu : c’est ce qui arriverait si vous
pleuriez comme un mort celui qui va vivre en présence de Dieu et qui, par sa prière, vous aidera beaucoup plus dans vos affaires qu’il ne le ferait en cette vie. Notre séparation ne durera pas longtemps ; nous nous reverrons au ciel ; nous serons unis ensemble à l’auteur de notre salut ; de tout l’élan de notre âme, nous le louerons et nous chanterons éternellement ses miséricordes, en jouissant d’un bonheur éternel. Le Seigneur nous reprend ce qu’il nous avait prêté sans autre intention que de nous mettre dans un séjour plus tranquille et plus sûr et de nous combler des biens que nous désirions pour nous-mêmes.

Si je dis tout cela, c’est seulement pour céder à un désir qui me possède : que vous, Madame, et tout le reste de la famille, vous teniez mon départ pour un joyeux bienfait ; et que vous accompagniez de votre bénédiction maternelle celui qui fait cette traversée, jusqu’à ce que vous abordiez vous-même au rivage où résident toutes mes espérances. Je l’ai fait d’autant plus volontiers qu’il ne me restait plus rien à faire que de vous témoigner de la façon la plus évidente l’amour et le respect que je vous dois, comme un fils à sa mère.

  • Tirs laser sur le Mauna Kea

140623

 Image Crédit & Copyright: Jason Chu (IfA Manoa), APOD, traduction  par Didier Jamet
 

Les lasers de ces télescopes géants sont-ils en train d’attaquer le centre galactique ? Non. Ces tirs lasers sont effectués de façon routinière afin d’améliorer la qualité des observations astronomiques. L’atmosphère de notre planète brouille en effet le signal lumineux qui nous vient des astres. Les astronomes créent alors, grâce aux lasers, des étoiles artificielles, encore appelées étoiles guides, qui leur servent de référence, et mesurent ainsi précisément la façon dont la masse d’air en déforme la perception. Ils compensent ces défauts dus à l’atmosphère en modifiant très rapidement et légèrement la forme du miroir grâce à de minuscules vérins pilotés informatiquement. Ces techniques d’optique adaptative permettent des observations à haute résolution depuis le sol d’objets aussi variés que d’authentiques étoiles, des planètes et des nébuleuses. On voit ici quatre télescopes du Mauna Kea, à Hawaii, Etats-Unis, utiliser simultanément leurs lasers pour observer le centre galactique en créant des étoiles artificielles juste à côté.

 

 

  • L’Astéroïde géocroiseur 2014 HQ124

Débusqué dans l’infrarouge par la mission dédiée Neowise (surnommée « gardien de l’espace ») le 23 avril 2014, il fut dans les parages quelques semaines plus tard, le 8 juin. Interrogé sur ce visiteur cosmique , le directeur du programme, Don Yeomans, a rappelé qu’en réalité « c’est assez commun que des astéroïdes passent près de la Terre » ajoutant qu’il faut s’attendre, en moyenne, « à ce qu’un objet de la taille de 2014 HQ124 passe prés de nous chaque année ». Passant à moins de 1,25 million de kilomètres de la Terre (soit un peu plus de trois fois la distance Terre-Lune), la trajectoire de 2014 HQ124 n’a représenté aucune menace. Sa visite fut même profitable pour une équipe d’astronomes qui a conduit une opération d’envergure visant à le photographier et le caractériser avec le plus de précision possible. Pour ce faire, deux des plus grandes antennes radar au monde — Goldstone en Californie (70 m de diamètre) et le célèbre Arecibo à Porto Rico (305 m de diamètre) — furent sollicitées pour produire ce portrait dans la meilleure résolution possible avec un radar. Les données collectées ont permis, en effet, de distinguer des structures mesurant jusqu’à 4 m de longueur…

Découvert le 23 avril 2014 par Neowise, « gardien de l’espace » pour la Nasa, l’astéroïde 2014 HQ124 apparaît sur les images radar comme une cacahuète longue de 370 m. Collectés le 8 juin peu de temps après son passage au plus près de la Terre (à 1,25 million de km), les 21 clichés furent capturés par les antennes de Goldstone et Arecibo durant 4 h 30, l’astéroïde était distant alors de 1,39 à 1,45 million de km. © Nasa, JPL-Caltech, Arecibo Observatory, USRA, NSF. l’astéroïde 2014 HQ124 apparaît sur les images radar comme une cacahuète longue de 370 m. Collectés le 8 juin peu de temps après son passage au plus près de la Terre (à 1,25 million de km), ces 21 clichés furent capturés par les antennes de Goldstone et Arecibo durant 4 h 30, l’astéroïde était distant alors de 1,39 à 1,45 million de km. © Nasa, JPL-Caltech, Arecibo Observatory, USRA, NSF

  • Julienne de Norwich (1342-après 1416), recluse anglaise : Révélations de l’amour divin

          Je m’émerveillais beaucoup : malgré notre sottise et notre aveuglement ici-bas, notre Seigneur en sa courtoisie nous regarde sans cesse avec bienveillance et avec joie. Le plus grand plaisir que nous puissions lui faire, c’est d’en être convaincus vraiment et avec intelligence, et de nous en réjouir avec lui et en lui. Car, de même que nous serons à tout jamais dans la béatitude de Dieu, le louant et le remerciant, de même nous sommes depuis toujours dans sa prévoyance : en son dessein éternel, il nous a aimés et connus avant l’origine des temps. 
    C’était avec cet amour sans commencement qu’il nous a créés, c’est par ce même amour qu’il nous garde : il ne permet jamais que nous soyons blessés au point d’en perdre notre béatitude. C’est pourquoi, au temps du jugement, quand nous serons tous élevés jusqu’au ciel, nous verrons clairement en Dieu les secrets qui maintenant nous sont cachés. Alors personne ne sera tenté de dire : « Seigneur, s’il en avait été autrement, alors cela aurait été parfait. » Nous dirons tous d’une seule voix : « Seigneur, béni sois-tu ! Il en est ainsi, et tout est bien. Nous voyons en vérité que tout est accompli selon l’ordre que tu as voulu avant le commencement de toutes choses. »

    carte du ciel

     

    Voici la carte du ciel du 21 juin 2014 à 22 h 00

    (carte actuellement réglée pour Sarzay)

  • ROME, 19 juin 2014 (Zenit.org) –

Durant l’homélie de la messe à Sainte-Marthe, le pape François a une nouvelle fois fustigé la corruption, invitant notamment à prier pour la conversation des personnes corrompues, car « le Seigneur pardonne » à celui qui lui demande pardon. Le pape invite régulièrement à prier pour la conversion des criminels, comme lors de l’angélus du 26 janvier dernier.Le corrompu devient une marchandise

Quand quelqu’un « entre » sur le « chemin de la corruption », il « supprime des vies, usurpe et il se vend », à l’image du roi Acab qui s’empare de la vigne de Naboth, dans la première lecture (1R21,17-29). Le corrompu se « vend », comme s’il « cessait d’être une personne et devenait une marchandise », « il se vend pour faire le mal, mais il ne le sait pas : il croit qu’il se vend pour avoir plus d’argent, plus de pouvoir ».

« Qu’est-ce qui attend les personnes corrompues ? La malédiction de Dieu, parce qu’elles ont exploité les innocents, ceux qui ne peuvent pas se défendre, et elles l’ont fait avec des gants blancs, de loin, sans se salir les mains. ». Dieu dit à Acab : « Je vais faire venir sur toi le malheur : je supprimerai ta descendance, j’exterminerai tous les mâles de ta maison, esclaves ou hommes libres. »

« La personne corrompue irrite Dieu et fait pécher le peuple… elle scandalise la société, scandalise le peuple de Dieu… elle exploite ceux qui ne peuvent pas se défendre, elle rend esclave ». Or Jésus le dit, celui qui « fait scandale, mieux vaut qu’il se jette dans la mer ».

La porte de sortie de la corruption

« Y a-t-il une issue pour les personnes corrompues ? Oui ! ‘Quand Acab entendit les paroles prononcées par Élie, il déchira ses habits, se couvrit le corps d’un vêtement de pénitence ; et il jeûnait, il gardait le vêtement de pénitence pour dormir, et il marchait lentement.’ »

Voici « l’issue des personnes corrompues, des corrompus politiques, des corrompus en affaires et des corrompus ecclésiastiques : demander pardon ! Cela plaît au Seigneur ». Le Seigneur « pardonne, mais il pardonne quand les personnes corrompues » font « ce qu’a fait Zachée : « J’ai péché, Seigneur. Je donnerai quatre fois ce que j’ai volé » ».

C’est pourquoi le pape invite à prier pour la conversion des personnes corrompues : « Quand nous lisons dans le journal qu’un tel est corrompu, que tel autre est corrompu, qu’il a fait cet acte de corruption, notre devoir de chrétien est de demander pardon pour eux, et que le Seigneur leur donne la grâce de se repentir, qu’ils ne meurent pas le cœur corrompu. »

AED: « Les chrétiens irakiens, Soudanais, Centrafricains demandent la prière de leurs frères et sœurs en Europe »

  •  Irak : « À Erbil, les églises sont pleines à craquer »
    Pour des raisons de sécurité, des milliers de familles chrétiennes irakiennes débarquent dans la région autonome du Kurdistan, dans l’archidiocèse d’Erbil, jugé moins dangereux que le reste du pays.  Un mouvement qui pose de grands défis à l’Église, comme l’explique Mgr Bashar Matti Warda, l’archevêque d’Erbil, dans un entretien accordé aujourd’hui à l’Aide à l’Eglise en Détresse.
    On compte déjà 12 000 familles chrétiennes qui ont quitté ces dernières années leur maison (à Bagdad, Mossoul ou dans d’autres villes irakiennes) pour s’installer dans la région d’Erbil par mesure de sécurité.  « À Bagdad et ailleurs, déplore Mgr Warda, archevêque d’Erbil , les gens ne sont jamais surs de pouvoir rentrer chez eux le soir, parce qu’ils peuvent être victimes à chaque instant d’attentats à la bombe, d’assassinats ou d’enlèvements.
    Pour l’Église catholique, les conséquences sont immédiates : certaines paroisses à Mossoul* ou Bagdad doivent être fermées parce que les paroissiens partent, tandis qu’à Erbil, il faut dresser des tentes  parce que les églises sont trop petites pour accueillir tout le monde. Et l’archevêque de poursuivre : «  Bien que nous ne disposons pas de l’infrastructure qui s’imposerait pour faire face à une telle augmentation du nombre de personnes dans les communautés catholiques, les nouveaux arrivants continuent d’affluer. Dans leurs paroisses d’origine, ils étaient habitués à participer tous les jours aux offices religieux ou aux catéchèses. Ils n’y renoncent pas ici. Il nous faut donc d’urgence construire de nouvelles églises et édifier des locaux pour la catéchèse et les autres activités de la vie religieuse. »
    Mgr Warda décrit la situation en Irak comme un amalgame de « problèmes historiques, économiques, sociaux, religieux et politiques », notant que les circonstances sont trop complexes pour en saisir toute la portée. « Si je tente aujourd’hui d’expliquer ce qui se passe ici, demain, la réalité peut déjà se présenter tout différemment», affirme-t-il. La guerre a divisé la société et engendré « la réapparition de conflits non résolus soudain resurgis du passé ». En outre, comme l’Irak est entouré de pays qui souffrent également d’une multitude de conflits, il s’ensuit que l’le pays lui-même « ne mène souvent pas ses propres guerres. »
    L’Aide à l’Église en Détresse soutient en Irak, entre autres, plusieurs projets dans l’archidiocèse d’Erbil, notamment la construction de l’église « Notre-Dame du Perpétuel Secours » à Ankawa, un quartier d’Erbil, ainsi que plusieurs projets consacrés au catéchisme.
    *L’AED France avait invité Mgr Nona, archevêque de Mossoul à La Nuit des Témoins pour venir témoigner du quotidien des chrétiens de son diocèse. Retrouvez son témoignage lors de la Veillée à Notre-Dame de Paris (1:14’14) ainsi qu’un interview effectuée par Kto.
     
  • Témoignage d’un prêtre irakien, qui nous écrivait le mercredi 11 juin 2014 :
« Depuis jeudi dernier nous avons eu des nouvelles de l’avancée des troupes de l’État islamique de l’Irak et du Levant (Daa´ch) vers la deuxième ville d’Irak, Mossoul. Ces troupes ont d’abord semé la panique et la terreur, avant d’entrer dans la ville, parmi la population de Mossoul en bombardant aveuglement par les mortiers, des quartiers civils tuant beaucoup d’hommes et de femmes. La télévision irakienne a reporté les scènes violentes de bombardements et surtout les photos des victimes laissées dans les quartiers. C’est surtout cela qui a semé une terreur incommensurable dans le cœur de la population civile de la ville de Mossoul et dans toute la région de Ninive.
On devine que ce sont ces milliers de djihadistes islamistes qui ont fuit les combats en Syrie pour s’avancer vers Mossoul. Les troupes de l’État islamique de l’Irak et du Levant se sont avancés du côté de l’ouest de la ville de Mossoul vers le centre ville.
Durant la journée de samedi, une grande population mossouliottes du côté de l’Ouest a traversé les ponts pour gagner l’est de la ville et continuer sa marche à pied ou en voiture vers la région du Kurdistan. Entre Mossoul et Erbil la capitale du Kurdistan la distance est de 90 km. Cette marche de la population a été reportée sur les écrans de la télévision irakienne. Des chauffeurs entre Mossoul et Erbil ont rapporté qu’ils ont vu des centaines de milliers des habitants de Mossoul marchant vers le Kurdistan. Ils ont reçu nourriture et boisson de la part des organismes humanitaires kurdes.
Lundi matin, Mossoul a été déclarée ville occupée par les islamistes djihadistes de l’État islamique de l’Irak et du Levant. L’armée gouvernementale ainsi que les autorités civiles ont pris la fuite devant les combattants islamistes et ils ont déclaré la chute de Mossoul.
On dit que le gouverneur de Mossoul Athil Al Noujaïfi a publié un acte officiel avant de quitter la ville pour dire qu’il ne faut surtout pas résister à l’arrivée des troupes des terroristes. Ce fut la reddition totale de la ville en quelques heures.
Les chrétiens de la plaine de Ninive, dans les différentes villes et villages, comme Bartelah, Karelesh, Qaraqosh et autres ont été pris par une grande panique à cause des nouvelles venant de Mossoul. Une sorte de psychose populaire s’est formée dans la population de Qaraqosh et près de 200 familles ont pris la fuite pour aller vers le Kurdistan. Les autorités civiles et religieuses de Qaraqosh ont demandé le secours du Kurdistan. Vers la fin d’après-midi du lundi, des troupes de l’armée kurde sont entrées dans la ville de Qaraqosh pour la protéger au cas où les islamistes programmaient leur arrivée.
Quant à la ville de Mossoul, elle est actuellement dans la main des islamistes qui se sont emparés de l’aéroport de la ville, du bâtiment du gouverneur et des réserves d’armes de la ville. Le chef de ces combattants islamiste a pris la parole à la télévision régionale pour déclarer officiellement l’inauguration de l’État islamique de l’Irak et du Levant à Mossoul. Il a pu dans son discours calmer les esprits, et les rassurer pour que les habitants retournent à leur travaux quotidiens. Il a souhaité négocier avec l’État irakien.
De son côté, le premier ministre irakien Nourri Al-Maleki a déclaré à la télévision irakienne que la ville de Mossoul est tombée dans les mains des terroristes, qu’il faut combattre par toutes les sortes et tous les moyens ces terroristes , et qu’il était prêt à donner des armes aux habitants civils de Mossoul pour combattre les djihadistes islamistes fanatiques.
Mais derrière tout ce qui se passe à Mossoul, il y a des enjeux politiques graves. Les combattants de l’État islamique de l’Irak et du Levant sont réellement soutenus par l’Arabie Saoudite qui ne cesse de vouloir établir un état sunnite à l’intérieur de l’état de l’Irak. Si la situation continue on aura un état sunnite à Mossoul, ville riche en pétrole.
Les terroristes ne cherchent pas tuer ou éliminer la population mais seulement à prendre le pouvoir militaire et civil dans le gouvernement de Mossoul et dans d’autres grandes villes pour créer un État islamique sunnite.
Qui sont ces combattants de l’État islamique ? Certes il s’appelle les combattants de l’État islamique de l’Irak et du levant, mais on trouve avec eux beaucoup de gens qui étaient des anciens de partie Bath. Ils ont même fait une grande photo de Saddam Hussein. On parle aussi de Izzat Addori qui en ferait partie. Cet homme était vice président de Saddam.
Les chrétiens de Mossoul ainsi que les prêtres ont quitté leur ville dans la précipitation lundi dernier. Il se sont réfugiés dans les villes et villages des chrétiens de la plaine de Ninive.
Actuellement la ville de Qaraqosh est sécurisée par l’armée kurde de la province le Kurdistan. Cette armée a donné confiance à la population de cette ville chrétienne de 45 000 habitants. Les 200 familles chrétiennes de Qaraqosh qui avaient pris la fuite le lundi matin vers Érbil, la capitale du Kurdistan, sont revenues à Qaraqosh, après l’intervention de l’armée kurde. Dans ma conversation avec le père Kassab, j’ai appris qu’il a fait tout pour appeler au secours auprès du gouvernement du Kurdistan. Mais les chrétiens irakiens restent prudent et très méfiants à l’égard de tout se passe actuellement en Irak.

Irak : « nous craignons une guerre civile »

« Nous craignons une guerre civile. Si les différentes parties au conflit ne parviennent pas maintenant à trouver un accord, il faut s’attendre au pire. »  C’est ce qu’a déclaré ce 18 juin au téléphone à l’AED Mgr Saad Syroub, évêque auxiliaire chaldéen de Bagdad, qui se trouve dans la capitale irakienne. Et de préciser : « Une autre guerre signifierait la fin, surtout pour nous, chrétiens ».
L’évêque est rentré ce matin à Bagdad d’un voyage à l’étranger, interrompu « pour être aux côtés de ma communauté en un moment si difficile. » La situation dans la capitale est anormalement calme. Il n’y a pas beaucoup de voitures ni de passants dans les rues, alors qu’il s’agit d’un jour de semaine. « Tout le monde a peur et préfère ne pas sortir de chez soi – dit-il – mais d’autres ont quitté la ville. »
Selon des rumeurs non confirmées – rapportées à l’AED par l’évêque – certains quartiers de la partie nord de Bagdad seraient déjà aux mains de miliciens de l’EIIL, qui empêcheraient les résidents de se rendre dans d’autres quartiers de la ville et qui auraient imposé un couvre-feu.
Internet bloqué, chrétiens « terrifiés »
Par ailleurs, cela fait cinq jours que le gouvernement a bloqué l’accès à plusieurs sites internet, y compris les principaux serveurs de messagerie électronique, et à tous les réseaux sociaux, « ce qui nous empêche de communiquer avec l’étranger ».
Les chrétiens sont « terrifiés et tristes », et beaucoup demandent leur propre certificat de baptême pour pouvoir quitter la capitale. « Après plus de 2000 ans pendant lesquels nous avons résisté aux obstacles et aux persécutions – déclare Mgr. Syroub – l’Irak s’est d’aujourd’hui presque entièrement vidée de toute présence chrétienne. Nos jeunes quittent le pays et nous ne pouvons rien faire. De plus, quelle raison pourrions-nous leur donner pour qu’ils restent ? Comment les protéger et leur assurer que l’avenir sera meilleur ? »
«  Seul une Irak unie et intérieurement réconciliée pourra réagir aux menaces extérieures »
Pour le prélat, la période que traverse actuellement l’Irak est une conséquence directe du conflit qui a débuté en 2003, et de l’inefficacité du nouveau système démocratique « qui ne peut pas fonctionner s’il n’y a pas de véritable réconciliation. » Pour cela, plutôt qu’une intervention militaire extérieure, Mgr Syroub espère une pression accrue exercée par la communauté internationale, notamment les États-Unis, afin que les différentes factions à l’intérieur du pays parviennent à un accord. « Plus d’une semaine s’est écoulée depuis l’invasion de Mossoul par l’État islamique en Irak et au Levant, et il n’y a pas encore de projet politique commun. Seul une Irak unie et intérieurement réconciliée pourra réagir aux menaces extérieures. Chiites et sunnites doivent comprendre que la violence ne résout rien.

14 juin à 14h30

  • Soudan : l’Eglise de Khartoum demande aux autorités de revoir le cas de Mariam

Le 12 juin 2014, Mariam Ibrahim, chrétienne soudanaise condamnée à mort pour apostasie de l’islam courant mai, refuse toujours d’abandonner sa foi chrétienne. L’archidiocèse de Khartoum a publié hier une déclaration visant à corriger les inexactitudes des médias et demander aux autorités de résoudre l’affaire.

Exactement un mois après sa condamnation à mort, l’archidiocèse de Khartoum, au Soudan du Nord, a publié hier 11 juin une déclaration décrivant la situation actuelle de Mariam Ibrahim : «  Il y a beaucoup de gens qui essayent de persuader Mariam de renoncer au christianisme afin qu’elle soit libérée, mais elle refuse. Certaines personnes plaident auprès de son mari pour qu’il la convainque d’abandonner la foi chrétienne afin de sauver sa vie, mais en vain ». Par cette déclaration, le Père Mussa Kacho, vicaire épiscopal de la région de Khartoum, souhaite corriger les inexactitudes de certains médias. Et aussi « implorer » les autorités de réexaminer l’affaire. Il explique : « Mariam est toujours dans la prison d’Omdurman, pratiquement dans le couloir de la mort, allaitant son enfant alors qu’elle est enchaînée. Son cas est actuellement devant la Cour d’appel. Personne ne sait quand la Cour d’appel adoptera une décision. » Et de rajouter : « Selon les autorités concernées, Mariam ne peut être libérée qu’à condition de renoncer à sa foi chrétienne pour embrasser l’islam et obtenir le divorce de son mari Daniel. Le seul moyen de sauver leur mariage, à supposer que Mariam abandonne sa foi chrétienne, est que son mari Daniel embrasse l’islam et se remarie avec elle selon la religion islamique ».

Le couple s’est marié au sein de l’Église catholique le 19 décembre 2011. Son mari, Daniel Bicensio Wani, est un catholique de longue date et Mme Ibrahim s’est convertie de l’orthodoxie éthiopienne au catholicisme peu avant son mariage. Car bien que son père ait été musulman, Mariam a été baptisée et élevée dans la foi orthodoxe de sa mère. La déclaration de l’archidiocèse de Khartoum précise également : « a jamais été musulmane de sa vie. »

Liberté religieuse…dans la Constitution

Le Père Mussa Kacho a également attiré l’attention sur le fait que la Constitution provisoire de 2005 du Soudan garantissait la liberté religieuse : « Nul ne doit être contraint d’embrasser une religion à laquelle il/elle ne croit pas, ni de pratiquer des rites ou d’assister à des offices s’il/elle n’y consent pas volontairement ».

La déclaration de l’archidiocèse de Khartoum se conclut par cette demande: « C’est pourquoi, compte tenu des faits que nous avons énoncés ci-dessus, et pour honorer la position inébranlable de Mariam de conserver sa foi chrétienne, nous plaidons devant les tribunaux et autres autorités concernées que l’affaire concernant Mariam soit réexaminée et qu’un terme raisonnable lui soit apporté. »

  • République centrafricaine : « La paix est encore très loin »

La population est « vraiment lasse et découragée » et ne croit plus à aucune promesse, a déclaré à l’AED le Père Federico Trinchero, prieur du monastère des Carmes de Notre-Dame de Bangui.  Le Carme italien exige une solution rapide du conflit: « le peuple attend une véritable solution politique. Mais une telle solution n’aboutira à un résultat positif que si elle n’accepte aucun compromis envers quiconque usera de la violence ou répandra un esprit de vengeance ». Et d’ajouter que les troupes armées étrangères sont pour l’instant incapables d’agir efficacement et arrivent souvent trop tard.

18 morts et 40 otages suite à l’attentat contre Notre-Dame de Fatima

Une violente attaque a été perpétrée mercredi dernier, 28 mai, contre l’église Notre-Dame de Fatima, à Bangui, la capitale centrafricaine, au cours de laquelle au moins 18 personnes ont été tuées, tandis que plus de 40 personnes ont été prises en otages et enlevées. Leur sort reste encore incertain. Un regain de violence qui montre combien « la paix est encore très loin ». L’église qui a été attaquée ne se situe qu’à quelques kilomètres du monastère des Carmes. Certes, la situation autour du monastère est en ce moment relativement calme, mais l’attaque a engendré un nouvel accroissement du nombre de réfugiés.

Le monastère: l’un des plus grands camps de réfugiés de la capitale

L’intérieur du périmètre du monastère héberge plus de 7000 personnes déplacées et constitue l’un des plus grands camps de réfugiés de la capitale. « Nous espérons que les réfugiés pourront bientôt retourner chez eux, mais nous n’en voyons pas la fin. » Depuis décembre 2013, rien que le réfectoire du monastère a vu la naissance de 30 bébés. Par moments, plus de 15 000 réfugiés vivaient sur la concession du monastère.

Rechercher la paix, « même si ça dérange certains »

 « Je crains que le processus de réconciliation ne prenne des années. La rupture qui s’est produite dans le pays est très profonde. Mais j’espère qu’il sera possible de mobiliser les forces vitales de la jeunesse afin qu’elle prenne en main l’avenir de son pays », poursuit le Père Trinchero. « L’Église ne reste pas passive et poursuit sa mission. Mais cela pourrait en déranger plus d’un parmi ceux qui n’aiment pas la paix. »

  •  COMMENTAIRE DE SAINT CYPRIEN SUR LA PRIÈRE DU SEIGNEUR

À l’ordre de prier pour obtenir le pardon de nos péchés, le Seigneur a ajouté une loi qui nous impose un engagement précis : nous demandons que nos dettes soient remises, selon que nous-mêmes remettons à nos débiteurs, Nous devons savoir que nous ne pouvons pas obtenir ce que nous demandons à propos de nos péchés, si nous n’en faisons pas autant pour ceux qui ont péché envers nous. C’est pourquoi le Christ dit ailleurs : C’est la mesure dont vous vous servez qui servira de mesure pour vous . Et le serviteur qui, après avoir été libéré de toute sa dette, ne voulut pas à son tour remettre celle de son compagnon de service, est jeté en prison. Parce qu’il n’avait pas voulu faire grâce à son compagnon, il a perdu ce dont son maître lui avait fait grâce. Cela, le Christ l’établit avec plus de force encore dans ses préceptes, lorsqu’il décrète avec la plus grande sévérité : Quand vous êtes debout en prière, si vous avez quelque chose contre quelqu’un, pardonnez, pour que votre Père qui est au cieux vous pardonne vos fautes. Mais si vous ne pardonnez pas, votre Père qui est au cieux ne vous pardonnera pas non plus vos fautes . Tu n’auras aucune excuse le jour du jugement, car tu seras jugé selon ta sentence, et ce que tu auras fait à autrui, tu le subiras toi-même. En effet, Dieu a ordonné que les hommes soient pacifiques et en bon accord, qu’ils vivent unanimes dans sa maison . Il veut que nous persévérions, une fois régénérés, dans la condition où nous a mis la seconde naissance ; il veut, puisque nous sommes enfants de Dieu, que nous demeurions dans la paix de Dieu et, puisque nous avons reçu un même esprit, que nous vivions dans l’unité du cœur et des pensées. C’est ainsi encore que Dieu ne reçoit pas le sacrifice de l’homme qui vit dans la dissension. Il ordonne que l’on s’éloigne de l’autel pour se réconcilier d’abord avec son frère, afin que Dieu puisse agréer des prières présentées dans la paix. Le plus grand sacrifice que l’on puisse offrir à Dieu, c’est notre paix, c’est la concorde fraternelle, c’est le peuple rassemblé par cette unité qui existe entre le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Lorsque Abel et Caïn, les premiers, offrirent des sacrifices, ce n’est pas leurs présents que Dieu regardait, mais leurs cœurs. Celui dont le présent lui plaisait, c’est celui dont le cœur lui plaisait. Abel, pacifique et juste, en offrant le sacrifice à Dieu dans l’innocence, enseignait aux autres, quand ils offrent leur présent à l’autel, à y venir avec crainte de Dieu, avec un cœur loyal, en observant la justice, en vivant dans la concorde et dans la paix. Il convenait donc, puisqu’il offrait le sacrifice dans ces dispositions, qu’il devint ensuite un sacrifice offert à Dieu. Il apparut ainsi comme le premier martyr et il a préfiguré, par la victoire de son sang, la passion du Seigneur, lui qui possédait la justice et la paix du Seigneur. Ce sont des hommes semblables qui sont couronnés par le Seigneur, et qui, au jour du jugement, obtiendront justice avec lui.

  • Au-dessus du sommet

140619

Image Crédit : Luc Perrot, APOD, traduction Didier Jamet
 

Dans ce sublime paysage céleste, le coeur de la Voie lactée se lève au-dessus d’une mer de nuages. Comme en écho aux veines de poussière qui marbrent la Voie lactée, le sommet du piton de la Fournaise, sur l’île de la Réunion, se détache en silhouette. Prise le 28 février 2014 par le photographe Luc Perrot, cette image vient de remporter le premier prix, dans la catégorie « beauté du ciel nocturne », du concours photo de l’organisation internationale « The World At Night ». Elle s’est distinguée parmi plus d’un millier de candidatures, issues de 55 pays à travers le monde. Egalement présente dans la version vidéo du palmarès, cette image et celles qui l’accompagnent témoignent de l’importance qu’il y a à préserver la beauté des nuits terrestres.

  • Psaume 89

1D’âge en âge, Seigneur,
tu as été notre refuge.

2Avant que naissent les montagnes, +
que tu enfantes la terre et le monde, *
de toujours à toujours,
toi, tu es Dieu.

3Tu fais retourner l’homme à la poussière ;
tu as dit  : « Retournez, fils d’Adam ! »
4A tes yeux, mille ans sont comme hier,
c’est un jour qui s’en va, une heure dans la nuit.

5Tu les as balayés : ce n’est qu’un songe ;
dès le matin, c’est une herbe changeante :
6elle fleurit le matin, elle change ;
le soir, elle est fanée, desséchée.

7Nous voici anéantis par ta colère ;
ta fureur nous épouvante :
8tu étales nos fautes devant toi,
nos secrets à la lumière de ta face.

9Sous tes fureurs tous nos jours s’enfuient,
nos années s’évanouissent dans un souffle.
10Le nombre de nos années ? soixante-dix,
quatre-vingts pour les plus vigoureux !
Leur plus grand nombre n’est que peine et misère ;
elles s’enfuient, nous nous envolons.

11Qui comprendra la force de ta colère ?
Qui peut t’adorer dans tes fureurs ?
12Apprends-nous la vraie mesure de nos jours :
que nos cœurs pénètrent la sagesse.

13Reviens, Seigneur, pourquoi tarder ?
Ravise-toi par égard pour tes serviteurs.
14Rassasie-nous de ton amour au matin,
que nous passions nos jours
dans la joie et les chants.
15Rends-nous en joies tes jours de châtiment
et les années où nous connaissions le malheur.

16Fais connaître ton œuvre à tes serviteurs
et ta splendeur à leurs fils.
17Que vienne sur nous
la douceur du Seigneur notre Dieu !
Consolide pour nous l’ouvrage de nos mains ;
oui, consolide l’ouvrage de nos mains.

Seigneur, en toi est la source de vie.
En ta lumière, nous voyons la lumière.

  •  COMMENTAIRE DE SAINT CYPRIEN SUR LA PRIÈRE DU SEIGNEUR

La volonté de Dieu, c’est ce que le Christ a fait et enseigné : l’humilité dans la conduite, la fermeté dans la foi, la retenue dans les paroles, la justice dans les actions, la miséricorde dans les œuvres, la rectitude dans les mœurs ; être incapable de faire du mal, mais pouvoir le tolérer quand on en est victime, garder la paix avec les frères, chérir le Seigneur de tout son cœur, aimer en lui le Père, et craindre Dieu, ne préférer absolument rien au Christ, car lui-même n’a rien préféré à nous ; s’attacher inébranlablement à son amour ; se tenir à sa croix avec force et confiance ; quand il faut lutter pour son nom et son honneur, montrer de la constance dans notre confession de foi montrer, sous la torture, cette confiance qui soutient notre combat et, dans la mort, cette persévérance qui nous obtient la couronne : c’est cela, vouloir être héritier avec le Christ ; c’est cela, obéir au précepte de Dieu ; c’est cela, accomplir la volonté du Père.

  • La nébuleuse de la Patte de Chat

140618

 Image Crédit & Copyright: Roberto Colombari &SONEAR Obs.; Données couleur: Robert Gendler & Ryan Hannahoe, APOD, traduction  Didier Jamet
 

Certaines nébuleuses sont peut-être aussi célèbres pour avoir des contours familiers que les chats sont connus pour se placer dans des situations inextricables. Cependant, aucun chat connu n’aurait pu créer la vaste nébuleuse de la Patte de Chat visible ici dans cette image à grand champ de la constellation du Scorpion. Distante de 5 500 années-lumière, la Patte de Chat est en réalité une nébuleuse par émission dont la couleur rouge trahit la présence en abondance d’atomes d’hydrogène ionisés. Parfois aussi appelée nébuleuse de la Patte d’Ours, ou encore NGC 6334, elle a vu naître des étoiles dix fois plus massives que notre Soleil en l’espace de quelques millions d’années seulement.

Le Pape aux jeunes le 9 Juin:

 

« n’ayez pas peur de rêver d’un monde plus juste ; de demander, de chercher et d’approfondir. Vous savez que la foi n’est pas un héritage que nous recevons des autres, la foi n’est pas un produit qui s’achète, mais une réponse d’amour que nous donnons librement et construisons quotidiennement avec patience, entre succès et échecs. Ne craignez pas de vous jeter dans les bras de Dieu. Dieu ne vous demandera rien sinon pour le bénir et vous le rendre au centuple ! Ne vous laissez pas décourager par les perdants ou les peureux qui veulent vous enlever votre rêve, qui veulent vous enfermer dans leurs mentalités obscures au lieu de vous laisser voler dans la lumière de l’espérance ! S’il vous plaît, ne tombez pas dans la médiocrité ! Dans cette médiocrité qui amoindrit et nous rend gris. La vie n’est pas grise, la vie c’est miser sur les grands idéaux et les grandes choses.

 
  • Trois galaxies sur la Nouvelle-Zélande

140611

 Image Crédit & Copyright: Mike Mackinven, APOD, traduction  Didier Jamet 

Non, bien qu’elles soient capables de les détecter, les antennes radio n’émettent pas de galaxies. Cette image n’est au final qu’une astucieuse composition réalisée en Nouvelle-Zélande il y a deux semaines. On y voit la partie centrale de notre Voie lactée sembler émerger de la parabole pour former elle-même une arche. Sous la partie droite de l’arche et juste au-dessus de l’horizon, on remarque les deux plus brillants satellites de notre galaxie, le Petit (à gauche) et le Grand Nuages de Magellan. Quant à la parabole, elle fait partie de la Station de poursuite de satellites de Warkworth, située au nord d’Auckland.

 

  • La Lune des Fraises du 13 Juin dernier

 

140613Image Crédit & Copyright: Göran Strand, APOD, traduction D. Jamet

La pleine Lune du mois de juin était jadis qualifiée par les Amérindiens Algonquins de lune des Fraises. Ce nom, donné par concomitance avec la maturité des premières fraises sauvages, est également évocateur de la couleur de la Lune lorsqu’elle se lève à travers la brume, comme c’était le cas le mois dernier sur le petit village suédois de Marieby. Si la Lune paraît géante sur cette image, c’est parce qu’elle est photographiée au téléobjectif depuis une distance aux premières maisons de 8 kilomètres. Cela dit, même à l’oeil nu, la pleine Lune qui se lèvera ce soir vendredi 13 juin 2014 pourra vous sembler inhabituellement grosse tandis qu’elle se détachera de l’horizon, une illusion d’optique identifiée depuis longtemps. Contrairement à l’effet agrandissant d’un télescope ou d’un téléobjectif, la cause exacte de l’illusion de la Lune n’est pas encore complètement comprise, ni expliquée par un quelconque effet optique atmosphérique comme la diffusion ou la réfraction. Ces derniers sont en revanche responsables de la couleur rougeoyante et des contours déformés dont témoigne également cette photographie.

  • Saint Raphaël Arnaiz Baron (1911-1938), moine trappiste espagnol
    Écrits spirituels, 12/04/1938

J’ai cherché la vérité, et je ne l’ai pas trouvée ; j’ai cherché la charité, et j’ai seulement vu chez les hommes quelques étincelles qui n’ont pas rempli mon cœur assoiffé d’elle ; j’ai cherché la paix, et j’ai vu qu’il n’y a pas de paix sur terre. Cette illusion est passée ; elle est passée doucement, sans que je m’en aperçoive ; le Seigneur, qui m’avait illusionné pour m’attirer à lui, m’a ouvert les yeux, et comme je suis heureux maintenant ! « Que cherches-tu parmi les hommes ?, me dit-il. Que cherches-tu sur cette terre dans laquelle tu es un pèlerin ? Quelle paix désires-tu ? » Le Seigneur est bon…; je vois maintenant clairement que la paix véritable se trouve en Dieu ; qu’en Jésus se trouve la véritable charité ; que le Christ est l’unique vérité… Puisque tu m’as donné la lumière pour voir et comprendre, donne-moi maintenant, Seigneur, un cœur très grand, très grand, pour aimer ces hommes, qui sont tes enfants, mes frères, et dans lesquels mon énorme orgueil voyait des fautes, sans me voir moi-même par contre. Si tu avais donné ce que tu m’as donné au dernier d’entre eux ? Mais tu fais bien toutes choses. Mon âme pleure mes anciennes manies, mes anciennes habitudes ; elle ne cherche plus la perfection dans l’homme ; elle ne pleure plus quand elle ne trouve pas d’endroit « pour se reposer » (Mt 8,20). Elle possède tout. Toi, mon Dieu, tu es celui qui remplis mon âme ; tu es ma joie ; tu es ma paix et mon réconfort. Toi, Seigneur, tu es mon refuge, ma forteresse, ma vie, ma lumière, ma consolation, mon unique vérité et mon unique amour. Je suis heureux ! Je possède tout !

  • La comète et la galaxie

 

140606Image Crédit & Copyright: Alessandro Falesiedi, APOD, traduction: D. Jamet

Glissant doucement dans le ciel de l’hémisphère Nord, la comète PanSTARRS C/2012 K1 s’est laissée photographier le 2 juin 2014 dans la constellation de la Grande Ourse. Se trouvant à présent dans la partie interne du système solaire, le corps glacé issu du nuage de Oort présente deux queues, une, large mais relativement discrète, de poussière, et une d’ions, courbée et s’étendant vers le bas et la droite. La chevelure verte de la comète contraste joliment avec l’étoile jaune située au-dessus. En haut à gauche, on reconnaît NGC 3319, d’un diamètre apparent deux fois supérieur à celui de la pleine lune. Cette galaxie spirale se trouve à quelque 47 millions d’années-lumière de nous, bien au-delà des étoiles de notre Voie lactée. À titre de comparaison, la comète n’était qu’à 14 minutes-lumière de nous. La comète PanSTARRS va peu à peu gagner en éclat au cours des mois à venir, restant un objet d’intérêt pour les possesseurs de télescopes. Elle atteindra fin août le périhélie, le point de son orbite le plus proche du Soleil, juste un peu au-delà de l’orbite terrestre.

  • LETTRE DE S. BONIFACE

L’Église, qui navigue comme un grand vaisseau sur la mer de ce monde, qui en cette vie est battue par les flots d’épreuves de toute sorte, l’Église ne doit pas être abandonnée, mais gouvernée.
Nous en avons l’exemple chez les premiers pères : Clément, Corneille et beaucoup d’autres à Rome, Cyprien à Carthage, Athanase à Alexandrie, qui, sous les empereurs païens, gouvernaient le navire du Christ, ou plutôt son épouse très chère, l’Église, en enseignant, en défendant la vérité, en peinant et en souffrant jusqu’à répandre leur sang.
En considérant ces hommes et ceux qui leur ressemblent, je suis plein d’effroi, crainte et tremblement me pénètrent et je suis comme enveloppé par les ténèbres de mes péchés. Je voudrais bien abandonner entièrement le gouvernail de l’Église qui m’a été confié, si je pouvais trouver une approbation dans les exemples des Pères ou dans la Sainte Écriture.
Aussi, puisqu’il en est ainsi et que la vérité ne peut se fatiguer, se laisser vaincre ni se tromper, que notre âme fatiguée se réfugie auprès de celui qui dit par la bouche de Salomon : Mets ta confiance dans le Seigneur de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ta propre sagesse. Dans toutes tes démarches, pense à lui, et il dirigera tes pas . Et ailleurs : Le nom du Seigneur est une tour fortifiée. Le juste qui s’y réfugie sera sauvé .
Restons fermes dans la justice et préparons nos âmes à l’épreuve, pour attendre que le Seigneur nous soutienne, et disons-lui : D’âge en âge, Seigneur, tu es resté notre refuge .
Mettons en lui notre confiance, car c’est lui qui nous a imposé ce fardeau. Ce que nous ne pouvons porter par nous-mêmes, portons-le par lui qui est tout-puissant et qui dit : Mon joug est facile à porter et mon fardeau léger .
Restons fermes dans le combat au jour du Seigneur, car des jours d’angoisse et d’oppression sont venus pour nous. Si Dieu le veut, mourons pour les saintes lois de nos pères , afin d’obtenir avec eux l’héritage éternel.
Ne soyons pas des chiens muets, ne soyons pas des guetteurs silencieux, ne soyons pas des mercenaires qui fuient devant le loup, mais des pasteurs attentifs, veillant sur le troupeau du Christ, prêchant aux grands et aux petits, aux pauvres et aux riches, le dessein de Dieu, aux hommes de toute condition et de tout âge, autant que Dieu nous en donnera le pouvoir, à temps et à contre-temps, ainsi que saint Grégoire nous l’a prescrit dans son livre sur la charge pastorale.

  • Champ ultra profond d’Hubble
 

140605

Image Crédit: NASA, ESA, H.Teplitz & M.Rafelski (IPAC/Caltech),
A. Koekemoer (STScI), R. Windhorst(ASU), Z. Levay (STScI), APOD, traduction  Didier Jamet.
Sur cette version 2014 du champ ultra profond d’Hubble, les galaxies les moins brillantes sont 10 milliards de fois moins lumineuses que les plus faibles étoiles visibles à l’oeil nu, et nous montrent l’Univers tel qu’il se présentait dans un lointain passé, quelques centaines de millions d’années après le Big Bang. L’image a pu être réalisée par l’addition significative de données dans l’ultraviolet au célèbre champ profond d’Hubble réalisé dans la constellation du Fourneau. Ce champ ultra profond couvre à présent toute la gamme spectrale des caméras d’Hubble, depuis l’ultraviolet jusqu’à l’infrarouge proche en passant par le visible. Les données en ultraviolet offrent la possibilité cruciale d’étudier les processus de formation stellaire dans les galaxies situées à une distance comprise entre 5 et 10 milliards d’années-lumière.

Découverte de Kepler, 10 une nouvelle planète 17 fois plus lourde que la Terre
( Source: le Quotidien du Peuple en ligne )

04.06.2014 10h03

Vue d’artiste de la première mégaterre découverte par l’observatoire spatial Kepler : Kepler-10c. © Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics 
Des astronomes ont découvert un nouveau type de planète rocheuse située au-delà du système solaire et qui est plus de 17 fois plus lourde que la Terre, tout en faisant un peu plus du double de sa taille. Cette soi-disant « méga-Terre » est une très vieille étoile appelée Kepler-10, qui est située à environ 560 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Dragon. La découverte, annoncée lors de la réunion de la Société américaine d’astronomie à Boston, a été une surprise puisque l’on croyait que des planètes aussi grandes étaient en général constituées de gaz, pas de corps rocheux solides comme la Terre ou Mars, a déclaré Dimitar Sasselov, physicien et directeur de la Harvard Origins of Life Initiative. Les scientifiques ne savent pas encore comment la planète, connue sous le nom de Kepler-10c, s’est formée. Son diamètre est d’environ 29 000 km, soit 2,3 fois celui de la Terre. Pour M. Sasselov, la découverte d’un autre type de monde rocheux est de bon augure dans la recherche de la vie ailleurs que sur la Terre. « Pour autant que nous le savons -et nous en savons très peu sur les origines de la vie- nous pensons que l’émergence de la vie depuis la géochimie » se produit sur des planètes solides, a-t-il ajouté. Les recherches liées montrent qu’environ 75% des planètes trouvées avec le télescope spatial Kepler de la NASA ont un diamètre quatre fois plus petit que celui de la Terre. Dans le système solaire, il n’y a rien entre la taille de la Terre, la plus grosse planète rocheuse, et Neptune, la plus petite géante gazeuse avec un diamètre de près de quatre fois celui de la Terre. Kepler-10c est une très vieille planète. Elle s’est formée il y a près de 10 milliards d’années à une époque de l’univers où les éléments lourds étaient très rares, alors que la première génération d’étoiles s’éteignait en supernovae, dispersant dans l’espace les nouveaux matériaux fabriqués et annonçant les étoiles de population II. © Esa, Nasa
En réalité, cette planète a été découverte en 2011 par le satellite Kepler de la Nasa, qui utilise la méthode des transits reposant sur la légère occultation de l’étoile quand une planète passe devant. Cette méthode permet seulement de calculer la taille (ou le diamètre) des objets observés. Il n’est pas possible de dire si l’objet en question est une planète tellurique ou gazeuse. À l’époque de la découverte de Kepler-10c, les astronomes ont pensé avoir affaire à un objet de la même famille que Neptune.

  • Bienheureuse Teresa de Calcutta (1910-1997), fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité : Jesus, the Word to Be Spoken.
Jésus peut prendre totalement possession de notre âme si seulement elle s’abandonne à lui avec joie. « Un saint triste est un triste saint », avait l’habitude de dire saint François de Sales. Sainte Thérèse d’Avila ne s’inquiétait de ses sœurs que lorsqu’elle voyait l’une d’entre elles perdre sa joie. 
Aux enfants, aux pauvres, à tous ceux qui souffrent et sont seuls, donnez un sourire joyeux ; ne leur offrez pas seulement vos soins mais aussi votre cœur. Peut-être que nous ne serons pas en mesure de donner beaucoup, mais nous pouvons toujours donner la joie qui jaillit d’un cœur aimant Dieu. La joie est très communicative. Soyez donc pleins de joie lorsque vous serez parmi les pauvres.

 

Publicités
Cet article a été publié dans connaissance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s