Juillet 2014

  •  AUTOBIOGRAPHIE DE S. IGNACE
    RECUEILLIE PAR LOUIS CONSALVO

Ignace s’adonnait volontiers à la lecture de ces livres mondains et menteurs qu’on appelle romans de chevalerie. Se sentant dispos, il en demanda quelques-uns pour passer le temps. Mais dans toute la maison, on n’en trouva pas un seul de ceux qu’il avait coutume de lire ; on lui apporta donc une Vie du Christ et un livre sur la vie des saints en espagnol. Il y faisait de fréquentes lectures et éprouvait un certain attrait pour ce qu’on y racontait. Quand il s’interrompait, il réfléchissait tantôt à ce qu’il avait lu, tantôt aux choses du monde qui, auparavant, retenaient habituellement sa pensée. ~

Notre Seigneur cependant venait à son secours et, à ces pensées, en faisait succéder d’autres, nées de ses lectures. En effet, en lisant la vie de Notre Seigneur et des saints, il se prenait à penser et à se dire en lui-même: « Et si je faisais ce que fit saint François et ce que fit saint Dominique ? » Il songeait aussi à bien des choses qui lui paraissaient bonnes, et il envisageait toujours des entreprises difficiles et pénibles. À se les proposer, il avait le sentiment qu’il lui serait facile de les réaliser. Toutes ces réflexions revenaient à se dire : «Saint Dominique a fait ceci, donc je dois le faire ; saint François a fait cela, donc je dois le faire.»  Ces considérations, elles aussi, duraient tout un temps puis d’autres occupations les interrompaient et les pensés mondaines évoquées plus haut lui revenaient à l’esprit ; à elles aussi il s’arrêtait longuement. Ces pensées si diverses se succédèrent longtemps en lui. ~

Il y avait pourtant entre elles cette différence : à penser aux choses du monde il prenait grand plaisir, mais lorsque, par lassitude, il les laissait, il restait sec et mécontent ; au contraire, à la pensée de se rendre nu-pieds à Jérusalem, de ne manger que des herbes et de se livrer à toutes les autres austérités qu’il voyait pratiquées par les saints, non seulement il trouvait de la consolation sur le moment, mais il restait content et joyeux après l’avoir abandonnée. Il n’y faisait pourtant pas attention et ne s’arrêtait pas à peser cette différence, jusqu’au jour où ses yeux s’ouvrirent quelque peu et où il commença à s’étonner de cette diversité et se mit à y réfléchir. Son expérience l’amena à voir que certaines pensées le laissaient triste, d’autres joyeux, et peu à peu il en vint à se rendre compte de la diversité des esprits dont il était agité, l’esprit du démon et l’esprit de Dieu.

Telle fut sa première réflexion sur les choses de Dieu et plus tard, quand il fit les Exercices, c’est de là qu’il tira ses premières lumières sur la diversité des esprits.

 

  •  Une porte vers les étoiles en Nouvelle Zélande

 

  • 140729
     Image Crédit & Copyright: Petr Horálek, APOD, traduction Didier Jamet.

    Certains y verront peut-être une porte vers les étoiles, d’autres encore un oeil de géant. Considérées comme licences poétiques, ces interprétations sont recevables. Plus prosaïquement, il s’agit seulement d’une vue du ciel au travers d’un objectif à très grand angle, généralement connu sous son nom anglais de « fisheye », c’est-à-dire « oeil de poisson ». L’image a été réalisée depuis le Te Mata, perchoir de Nouvelle Zélande dont le nom signifie « le géant endormi » en maori. Le superbe panorama révèle la bande de notre Voie lactée en plein centre du ciel, avec également les Grand et Petit Nuages de Magellan sur la droite. La dominante rouge du ciel est due à la luminescence du ciel nocturne, qui n’apparaissait pas à l’oeil nu. L’image a été prise il y a deux semaines pendant que la soeur du photographe et une connaissance contemplaient cette porte vers les étoiles.

 

  • Saint Jean Chrysostome (v. 345-407), prêtre à Antioche puis évêque de Constantinople, docteur de l’Église : Homélie 18 sur la lettre aux Hébreux 

          « La pauvreté rend l’homme humble », dit l’Écriture, et le Christ commence ses Béatitudes par celle-ci : « Heureux les pauvres en esprit »… Voulez-vous entendre l’éloge de la pauvreté ? Jésus Christ l’a embrassée lui-même, lui qui « n’avait pas d’endroit où reposer sa tête », et il disait à ses disciples : « Ne vous procurez ni or, ni argent, ni deux tuniques. » Paul son apôtre disait : « Nous sommes comme si nous ne possédions rien et néanmoins nous possédons tout », et Pierre dit : « Je n’ai pas d’or ni d’argent »… Que personne donc ne regarde la pauvreté comme un déshonneur, car comparés à la vertu, tous les biens de ce monde ne sont que paille et poussière. Si nous voulons posséder le Royaume des cieux, aimons donc la pauvreté : « Vends ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel »…

          Personne n’est plus riche que ceux qui embrassent la pauvreté volontairement et de grand cœur…; ils sont plus riches qu’un roi. Les rois ont de grands besoins, ils craignent de manquer de ressources ; alors qu’aux pauvres dont nous parlons, rien ne manque, ils ne craignent rien. Je vous le demande, en effet, des deux qui est le plus riche, celui qui s’inquiète pour amasser toujours plus…, ou celui qui jouit de peu comme s’il était dans l’abondance ?… L’argent rend esclave : « Les dons et les présents aveuglent les yeux des sages », dit l’Écriture… Partagez donc vos biens avec les pauvres, cherchez et suivez Jésus Christ…, et un jour vous entendrez cette parole bienheureuse : « Venez, les bénis de mon Père ; venez recevoir en héritage le Royaume préparé pour vous depuis le commencement du monde. »

 

  • Tête de cheval de l’infrarouge au bleu

140728

 Image Crédit & Copyright: Optique: Aldo Mottino & Carlos Colazo, OAC, Córdoba; Infrarouge: Hubble Legacy Archive, APOD, traduction  Didier Jamet 

La nébuleuse de la Tête de Cheval, dans Orion, n’est en réalité qu’une petite excroissance d’un nuage moléculaire bien plus vaste. Egalement désignée sous la référence Barnard 33, la forme familière fut découverte à la fin du 19e siècle sur une plaque photographique. La lueur rosée visible sur cette image est due aux émissions de l’hydrogène ionisé situé derrière la nébuleuse et devant lequel elle se détache en silhouette. C’est le rayonnement intense de la proche étoile Sigma Orionis qui ionise ainsi l’hydrogène. La nébuleuse de la Tête de cheval est essentiellement constituée d’une épaisse poussière. Les courants de gaz quittant la nébuleuse sont canalisés par un fort champ magnétique. Les points brillants qui constellent la nébuleuse sont de jeunes étoiles en formation. La lumière met 1500 années à nous parvenir de la nébuleuse de la Tête de cheval. Cette image est une combinaison numérique d’images prises en lumière visible au travers de filtres bleu, vert, rouge et H-alpha en Argentine, et d’une image en infrarouge prise par le télescope spatial Hubble.

 

  •  Saint François de Sales (1567-1622), évêque de Genève et docteur de l’Église : Introduction à la vie dévote 

          Aimez tout le monde d’un grand amour de charité, mais réservez votre amitié profonde pour ceux qui peuvent échanger avec vous des choses bonnes… Si vous échangez dans le domaine des connaissances, votre amitié est certes louable ; plus encore si vous communiez dans le domaine de la prudence, de la discrétion, de la force et de la justice. Mais si votre relation est fondée sur la charité, la dévotion et la perfection chrétienne, ô Dieu, que votre amitié sera précieuse ! Elle sera excellente parce qu’elle vient de Dieu, excellente parce qu’elle tend à Dieu, excellente parce que son lien, c’est Dieu, parce qu’elle durera éternellement en Dieu. Qu’il fait bon aimer sur la terre comme on aime au ciel, apprendre à s’aimer en ce monde comme nous le ferons éternellement en l’autre !

  • Les parages de Rho Ophiuchi

 

Les nuages environnant le système stellaire de Rho Ophiuchi constituent une des plus proches régions de formation d’étoiles. Rho Ophiuchi est en réalité un système stellaire binaire, visible sur la droite de l’image dans la zone en couleurs claires juste au-dessus de la partie bleue et veinée de poussière. Situé à guère plus de 400 années-lumière de nous, ce système stellaire se distingue par ses contours colorés, dont une nébuleuse par émission rouge en haut à gauche, et de nombreuses veines de poussière de densité variable. Juste au dessus et à droite du nuage moléculaire se trouve la brillante étoile jaune Antarès, tandis qu’un brillant bien que beaucoup plus lointain amas globulaire, M4, se trouve dans la ligne de visée entre Antarès et la nébuleuse par émission rouge. Au bas de l’image se trouve IC 4592, la nébuleuse de la Tête de cheval bleue. La lueur bleue qui cerne l’oeil du cheval, ainsi que d’autres étoiles présentes dans le champ, est une nébuleuse par réflexion, qui doit son nom au fait que la partie bleue du spectre lumineux des étoiles est réfléchie et diffusée par la poussière peu dense. Sur la gauche de l’image, on remarque, plus diffuse, la nébuleuse par réflexion Sharpless 1. Bien que la plupart de ces formations soient visibles dans un petit télescope braqué sur les constellations du Serpentaire, du Scorpion et du Sagittaire, la seule façon d’en révéler les détails est de pratiquer l’astrophotographie à longue pose.

 

  • 140727
     Image Crédit & Copyright: Rogelio Bernal Andreo, APOD, traduction Didier Jamet

     

  •  DE L’IMITATION DE JESUS CHRIST 

 

Reviens à Dieu de tout ton cœur, quitte ce monde misérable, et ton âme trouvera le repos. ~ Car le Royaume de Dieu est paix et joie dans l’Esprit Saint . ~ Le Christ viendra vers toi en t’apportant sa consolation, si tu lui as préparé en toi une demeure digne de lui.
Toute sa gloire et sa beauté est au-dedans , et c’est là qu’il trouve toute sa joie. Il rend fréquemment visite à l’homme intérieur : ses paroles sont pleines de douceur, sa consolation donne la joie, sa paix surabonde, sa familiarité comble d’étonnement.
Allons, âme fidèle, prépare ton cœur pour que cet Époux daigne venir habiter en toi. Car il dit : Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, nous viendrons chez lui, nous ferons en lui notre demeure .
Laisse donc entrer le Christ. ~ Lorsque tu posséderas le Christ, tu seras riche, il te suffira. C’est lui qui veillera sur toi, qui te pourvoira fidèlement de toutes choses, si bien que tu n’auras plus besoin de rien espérer de la part des hommes. ~
Mets toute ta confiance en Dieu. N’aie pas d’autre crainte, pas d’autre amour que lui. C’est lui qui répondra de toi et agira au mieux. 
Tu n’as pas ici-bas de patrie définitive . En quelque lieu que tu puisses être, tu n’es qu’un étranger, un voyageur, et tu n’auras jamais de repos si tu n’es pas intimement uni au Christ. ~
Que ta pensée soit auprès du Très-Haut et que ta supplication se dirige sans relâche vers le Christ. Si tu ne sais pas considérer les sublimités célestes, prends ton repos dans la passion du Christ, et demeure avec joie dans ses blessures sacrées. ~
Souffre patiemment avec le Christ et pour le Christ, si tu veux régner avec lui.
Si une seule fois tu étais parfaitement entré dans l’intimité de Jésus, si tu avais savouré un peu seulement de son brûlant amour, alors tu ne tiendrais aucun compte de ce qui est pour toi-même heureux ou malheureux, mais tu te réjouirais bien davantage des humiliations, parce que l’amour de Jésus donne à l’homme la force de se mépriser.

 

  • La nébuleuse du Crabe

140725

 Image Crédit: NASA, Chandra X-ray Observatory, SAO, DSS, APOD; traduction  Didier Jamet

Le Pulsar du Crabe, une étoile à neutron magnétisée pas plus grande qu’une ville et qui effectue 30 tours sur elle-même par seconde, est situé au centre de cette image à grand champ de la célèbre nébuleuse du Crabe. Spectaculaire vue d’un des rémanents de supernova de notre galaxie, cette image associe des images dans le visible avec des données obtenues par le télescope spatial Chandra. Elle a été publiée à l’occasion des 15 ans d’observation de l’univers des hautes énergies par Chandra. Comme une dynamo cosmique, le pulsar fournit l’énergie nécessaire aux émissions X, accélérant les particules chargées et produisant les jets en X jaillissant des pôles. Il est également à l’origine de l’intense vent observé dans la direction équatoriale. Les bords étranges de cette structure sont dus à l’écoulement des particules chargées qui perdent de l’énergie lors de leur interaction avec le puissant champ magnétique du pulsar. D’une masse supérieure à celle du Soleil et doté de la densité d’un noyau atomique, le pulsar tournoyant est le produit de l’effondrement d’une étoile massive qui a explosé. La nébuleuse est quant à elle le rémanent en expansion des couches extérieures de l’étoile. L’explosion de la supernova a été observée en 1054.

  •  DE SAINT JEAN CHRYSOSTOME SUR L’ÉVANGILE DE MATTHIEU

Les fils de Zébédée pressent vivement le Christ par ces paroles : Ordonne que nous siégions l’un à ta droite et l’autre à ta gauche . Que répond-il ? Pour leur montrer que leur demande n’a rien de spirituel et que, s’ils avaient su ce qu’ils demandaient, ils n’auraient jamais osé le demander, il leur dit : Vous ne savez pas ce que vous demandez , combien c’est grand, combien c’est étonnant, combien cela dépasse même les puissances d’en haut. Puis il ajoute : Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé ? ~ Il veut dire : « Vous discutez avec moi d’honneurs et de couronnes ; moi je vous parle de combats et de sueurs. Ce n’est pas maintenant le moment des récompenses, et ce n’est pas maintenant que ma gloire va se manifester, mais ce qui est imminent, ce sont les meurtres, les combats et les dangers. »

  • Le maximum solaire est-il passé ?

 

 

140720

Image Crédit: NASA‘s GSFC, SDO AIA Team, APOD, traduction Didier Jamet

Qu’est-il arrivé au Soleil ? Rien de très spécial. Il a juste éjecté un filament. À la fin du mois d’août 2012, un filament solaire est soudainement entré en éruption, provoquant une éjection de matière coronale. Ce filament avait été maintenu en lévitation pendant plusieurs jours par le champ magnétique solaire, et le déclenchement soudain de l’éruption avait été assez inattendu. Observée attentivement par le satellite SDO, cette éruption a déversé moult ions et électrons dans le système solaire, dont certains sont entrés en collision avec la magnétosphère terrestre trois jours plus tard, engendrant des aurores polaires. Les boucles de plasma environnant cette région active sont visibles sur cette image en ultraviolet au-dessus du filament. Ces dernières semaines, le nombre de taches visibles à la surface du Soleil est tombé quasiment à zéro, ce qui pourrait signifier que le Soleil a déjà passé le cap d’un assez inhabituel maximum d’activité de son cycle de onze ans.

  •  Saint François de Sales (1567-1622), évêque de Genève et docteur de l’Église : Traité de l’amour de Dieu

Celui qui aime vraiment n’a presque point de plaisir sinon en la chose aimée. Ainsi « toutes choses semblaient ordures » et boue au glorieux saint Paul, en comparaison de son Sauveur (Ph 3,8). Et l’Épouse [du Cantique des cantiques] n’est toute que pour son bien-aimé : « Mon cher ami est tout à moi, et moi je suis tout à lui… Avez-vous vu celui que mon âme aime ? » (2,16; 3,3)…

  • Lever de Lune sur une plage d’Espagne

 

140719

 Image Crédit & Copyright: José Carlos González, APOD, traduction  Didier Jamet
 

La pleine Lune de juillet brille dans le crépuscule sur cette plage d’Alicante, en Espagne, son reflet réchauffant les eaux méditerranéennes. Lorsqu’elle se trouve près de l’horizon, la Lune nous paraît rouge car sa lumière doit traverser une couche d’atmosphère plus épaisse, ce qui amplifie la diffusion de la partie bleue de sa lumière. Cette pleine Lune présentait la particularité supplémentaire de se produire non loin du périgée, le point de l’orbite lunaire le plus proche de la Terre. Cela en faisait une super Lune, 14% plus grande en taille apparente et 30% plus brillante que lorsqu’elle est à l’apogée, le point de son orbite le plus éloigné de la Terre. Bien sûr, les douces nuits d’été sont un bon moment pour apprécier en famille un tel spectacle autour d’un bon pique nique pendant une partie de pêche. Mais quel genre de poissons pêche-t-on une nuit de super Lune ? Sans doute de super poissons-lunes

  •  Saint Hippolyte de Rome (?-v. 235), prêtre et martyr
    La Réfutation de toutes les hérésies, 10, 33-34

 

      Voici notre foi… : Dieu a envoyé sa Parole, son Verbe (Jn 1,1), se manifester en personne aux yeux des hommes, pour que le monde, en le voyant, soit sauvé… Nous savons qu’il s’est fait homme, de la même pâte que nous. S’il en était autrement, c’est en vain qu’il nous aurait commandé de l’imiter comme notre maître (Jn 13,14.34). Si cet homme était d’une autre nature, comment pourrait-il me demander de faire comme lui, à moi qui suis faible par nature ? Où serait alors sa bonté, sa justice ? 
Pour bien faire comprendre qu’il n’est pas différent de nous, il a voulu supporter la fatigue et connaître la faim (Jn 4,6) ; il n’a pas refusé d’avoir soif, il a trouvé son repos dans le sommeil, il n’a pas refusé la souffrance, il s’est soumis à la mort et il a clairement manifesté sa résurrection. En tout cela il a offert sa propre humanité comme des premiers fruits afin que toi, dans ta souffrance, tu ne perdes pas courage, mais que, reconnaissant que tu es toi-même homme, tu attendes, toi aussi, ce que le Père a donné à cet homme-là… 

 Grâce à la connaissance du vrai Dieu, tu auras un corps immortel et impérissable comme l’âme elle-même ; tu recevras en partage le Royaume des cieux parce que tu auras reconnu le Roi du ciel tandis que tu vivais sur la terre. Tu vivras en présence de Dieu, « héritier avec le Christ » (Rm 8,17). Tu ne seras plus dominé par des désirs, des souffrances et des maladies, car tu es devenu de nature divine… « Le Christ est Dieu, au-dessus de tout » (cf Rm 9,5)…et a donné au vieil homme la perfection de l’homme nouveau (Col 3,9). Dès le commencement il l’a appelé son image (Gn 1,27), et par cette ressemblance il a montré sa tendresse pour toi. Si tu obéis à ses saints commandements, si, en étant bon, tu imites Celui qui est bon, tu deviendras semblable à lui.

  • Un pont entre galaxies

 

 

140715

 Image Crédit: NASA, ESA, G. Tremblay (ESO) et al.;
Remerciements: Hubble Heritage Team (STScI/AURA) – ESA/Hubble Collaboration, APOD, traduction : Didier Jamet

 

 Pourquoi y a-t-il un pont bleu au beau milieu de cet amas de galaxies ? L’amas SDSS J1531 3414 contient bon nombre de grandes galaxies elliptiques jaunes. Le centre de l’amas, vu ici par le télescope spatial Hubble, est ceinturé de minces filaments bleus incurvés qui sont en réalité de lointaines galaxies d’arrière plan dont les images ont été fortement déformées par l’effet de lentille gravitationnelle de l’amas. Quant au filament en tortillon reliant les deux grandes galaxies elliptiques au centre de l’amas, un examen attentif indique qu’il s’agit vraisemblablement d’un pont engendré par effet de marée entre les deux galaxies plutôt que d’une galaxie d’arrière plan dont l’image aurait été gravitationnellement déformée. Sa couleur bleutée serait ainsi due à des régions où se concentrent de jeunes et massives étoiles dont le bleu est la couleur caractéristique. La région centrale de cet amas sera probablement scrutée attentivement à l’avenir car elle constitue un intéressant laboratoire de formation stellaire.

 

 
  •  Pape François :  » La joie de l’Evangile «  

      Toute l’évangélisation est fondée sur la Parole de Dieu, écoutée, méditée, vécue, célébrée et témoignée. La Sainte Écriture est source de l’évangélisation. Par conséquent, il faut se former continuellement à l’écoute de la Parole. L’Église n’évangélise pas si elle ne se laisse pas continuellement évangéliser. Il est indispensable que la Parole de Dieu « devienne toujours plus le cœur de toute activité ecclésiale » (Benoît XVI). La Parole de Dieu écoutée et célébrée, surtout dans l’eucharistie, alimente et fortifie intérieurement les chrétiens et les rend capables d’un authentique témoignage évangélique dans la vie quotidienne. Nous avons désormais dépassé l’ancienne opposition entre Parole et sacrement. La Parole proclamée, vivante et efficace, prépare à la réception du sacrement et dans le sacrement cette Parole atteint son efficacité maximale.

      L’étude de la Sainte Écriture doit être une porte ouverte à tous les croyants. Il est fondamental que la Parole révélée féconde radicalement la catéchèse et tous les efforts pour transmettre la foi. L’évangélisation demande la familiarité avec la Parole de Dieu et cela exige que les diocèses, les paroisses et tous les groupements catholiques proposent une étude sérieuse et persévérante de la Bible, et aussi en encouragent la lecture priante personnelle et communautaire. Nous ne cherchons pas à tâtons dans l’obscurité, nous ne devons pas non plus attendre que Dieu nous adresse la parole, parce que réellement « Dieu a parlé, il n’est plus le grand inconnu mais il s’est montré lui-même » (Benoît XVI). Accueillons le trésor sublime de la Parole révélée.

  • La nébuleuse du Calamar géant

 

  • 140718
     Image Crédit: Romano Corradi (IAC),
    Nicolas Grosso, Agnès Acker, Robert Greimel, Patrick Guillout, APOD, traduction  Didier Jamet 
    Découverte le 26 juin 2011 par l’astronome amateur français Nicolas Outters, cette nébuleuse couvre un champ de plus d’un degré d’arc dans la constellation de Céphée. Sa forme symétrique et ses émissions sont compatibles avec l’hypothèse selon laquelle il s’agirait d’une nébuleuse planétaire, l’enveloppe gazeuse émanant d’une étoile mourante de type solaire. Cependant sa distance réelle ainsi que son origine exacte restent inconnues. Une nouvelle étude suggère que Ou4 pourrait en réalité se trouver dans la région d’émission SH2-129, distante de quelque 2300 années-lumière. Le calamar cosmique serait ainsi un spectaculaire déversement de matière en provenance d’un système triple d’étoiles chaudes et massives, HR8119, visible au centre de la nébuleuse. Si cette hypothèse s’avérait exacte, ce calamar vraiment géant mesurerait dans les 50 années-lumière de long.

  • Eusèbe de Césarée (v. 265-340), évêque, théologien, historien 
    Quand il a envoyé son Fils, le dessein de Dieu était de sauver les hommes. Et la mission qu’il devait accomplir était d’établir la paix au ciel et sur la terre. Pourquoi alors n’y a-t-il pas la paix ? C’est à cause de la faiblesse de ceux qui n’ont pas pu accueillir l’éclat de la lumière véritable (cf Jn 1,9-10). Le Christ proclame la paix ; c’est ce que dit l’apôtre Paul aussi : « Il est lui-même notre paix » (Ep 2,14), mais il s’agit de la paix seulement de ceux qui croient et qui l’accueillent.

  • Le rémanent de supernova SN 1006

140712

 Image Crédit: NASA, ESA, Zolt Levay (STScI), APOD, traduction Didier Jamet 

En l’an 1006 de notre ère, une nouvelle étoile, probablement la plus brillante supernova des temps historiques, illumina les cieux terrestres. Le nuage de débris en expansion consécutif à l’explosion stellaire, qui se trouve dans la constellation australe du Loup, assure encore aujourd’hui le spectacle tout au long du spectre électromagnétique. Cette image composite superpose des données obtenues en X (en bleu) par l’observatoire Chandra, en optique (jaune) et en radio (rouge). Aujourd’hui connu sous le nom de SN 1006, tout indique que ce rémanent de supernova mesure dans les 60 années-lumière de diamètre et constitue tout ce qui reste d’une naine blanche. Composante d’un système stellaire binaire, la naine blanche compacte a progressivement ravi la matière de son soleil compagnon. Cette accumulation de masse a fini par déclencher une explosion thermonucléaire qui a détruit l’étoile naine. Ce rémanent de supernova se trouvant à quelque 7000 années-lumière de nous, l’explosion a en réalité eu lieu 7000 ans avant que sa lumière n’atteigne la Terre en l’an 1006. Les ondes de choc du rémanent ont la propriété d’accélérer les particules jusqu’à des énergies si extrêmes qu’elles pourraient être une des sources à l’origine des mystérieux rayons cosmiques.

  • Origène (vers 185-253), prêtre et théologien
    Homélies sur la Genèse, n° 10,2

      « Rebecca venait puiser de l’eau au puits », nous dit l’Écriture (Gn 24,16). Chaque jour Rebecca venait aux puits, chaque jour elle puisait de l’eau. Et parce que chaque jour elle passait du temps près des puits, le serviteur d’Abraham a pu la trouver et la donner en mariage à Isaac. Peut-être penses-tu qu’il s’agit là d’un conte ou d’une belle histoire rapportée par l’Esprit Saint dans l’Écriture ? Non, il s’agit en vérité d’un enseignement spirituel, d’une instruction qui s’adresse à ton âme pour lui apprendre à venir chaque jour aux puits des Écritures, vers les eaux de l’Esprit Saint, à y puiser sans se lasser pour en remporter un vase bien rempli. C’est ainsi qu’agissait sainte Rebecca ; si elle avait fait autrement, elle n’aurait pas pu épouser le grand patriarche Isaac… 

Or tout ce que contient l’Écriture est symbolique : toi aussi, le Christ veut t’épouser. C’est à toi qu’il s’adresse par la promesse des prophètes, quand il dit : « Je ferai de toi mon épouse pour toujours ; je ferai de toi mon épouse dans la fidélité et la tendresse, et tu connaîtras le Seigneur » (Os 2,21s). Voulant donc te fiancer à lui, le Christ t’envoie un serviteur — la parole inspirée. Tu ne peux pas épouser le Christ sans l’avoir reçue… Seuls ceux qui savent tirer l’eau en abondance des profondeurs des puits…, qui ont une âme qui fait tout avec patience, qui est entièrement disponible, qui s’applique à aller au plus profond pour puiser les eaux de la connaissance, seule cette âme peut connaître les noces avec le Christ.

 
  • M106 à travers le spectre électromagnétique

140705Image Crédit: Rayons X – NASA / CXC / Caltech / P.Ogle et al.,
Optique – NASA/STScI, IR – NASA/JPL-Caltech, Radio – NSF/NRAO/VLA, APOD, traduction  Didier Jamet 

Les bras spiraux de la galaxie active M106 se déploient au travers de ce remarquable portrait multi spectral réalisé à partir de données enregistrées depuis les rayonnements radio jusqu’aux rayons X, soit l’essentiel du spectre électromagnétique. Egalement connue sous la référence NGC 4258, M106 se trouve dans la constellation des Chiens de chasse. Elle se trouve à une distance de 23,5 millions d’années-lumière, ce qui donne à cette scène un champ d’environ 60 000 années-lumière. Typiques des grandes galaxies spirales, on retrouve d’épaisses veines de poussière, de jeunes amas d’étoiles et des régions de formation d’étoiles qui tous ensemble forment deux bras anormaux en radio (violet) et X (bleu) qui semblent provenir des régions centrales de M106, signes de puissants jets de matière se propageant dans le disque galactique. Ces jets sont probablement dus à de la matière s’écrasant sur un massif trou noir central.

  • LETTRE DE SAINT CLÉMENT DE ROME AUX CORINTHIENS

« Rejetez toute division »

Il est écrit : « Attachez-vous aux hommes saints, car ceux qui s’attachent à eux deviennent saints. » Et il est écrit ailleurs : Avec l’homme sans reproche tu seras sans reproche, avec l’ami tu seras un ami, et avec l’homme fourbe tu agiras avec ruse . Attachons-nous donc aux hommes sans reproche et aux justes, car ce sont eux les amis de Dieu. Pourquoi des disputes, des colères, des divisions, des scissions et la guerre parmi vous ? N’avons-nous pas un seul Dieu, un seul Christ, un seul Esprit de grâce répandu sur nous, et une seule vocation dans le Christ ? Pourquoi écarteler et déchirer les membres du Christ, pourquoi nous révolter contre notre propre corps, et en arriver à une telle démence : oublier que nous sommes membres les uns des autres ?

  • Vol de nuit pour Oco-2

 

 

140704

 Image Crédit & Copyright: Rick Baldridge, APOD, traduction Didier Jamet
 

Sur cette photographie à longue pose, les étoiles ont laissé de brefs tirets sur la baie embrumée de Monterey et les lumières de Santa Cruz, en Californie, Etats-Unis d’Amérique. La pose ayant commencé vers 2h56 du matin heure locale, elle a aussi enregistré le décollage d’une fusée Delta II emportant sur orbite le satellite OCO-2 de la NASA. Vue depuis un belvédère situé à plus de 300 km au nord de la base de lancement Vandenberg, la traînée laissée par la fusée permet de retracer les 5 premières minutes du vol au-dessus du Pacifique, et en direction de l’A-train en orbite polaire. La traînée est bien nette jusqu’à l’arrêt du moteur principal, puis se prolonge jusqu’à la séparation de la coiffe. Sous la trajectoire du lanceur, les deux étoiles les plus brillantes sont alpha et beta de la constellation de la Grue. L’objectif de la mission OCO-2 est d’étudier le dioxyde de carbone atmosphérique, autrement dit de regarder la planète respirer depuis l’espace.

  • Commentaire de Saint Augustin sur l’Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 8,18-22:

Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent.
Et voilà que la mer s’agita violemment, au point que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait.
Ses compagnons s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »
Mais il leur dit : « Pourquoi avoir peur, hommes de peu de foi ? » Alors, debout, Jésus interpella vivement les vents et la mer, et il se fit un grand calme.
Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »

Le sommeil du Christ est le signe d’un mystère. Les occupants de la barque représentent les âmes qui traversent la vie de ce monde sur le bois de la croix. En outre, la barque est le symbole de l’Église. Oui, vraiment…le cœur de chaque fidèle est une barque naviguant sur la mer ; elle ne peut pas sombrer si l’esprit entretient de bonnes pensées.

On t’a insulté ; c’est le vent qui te fouette. Tu t’es mis en colère ; c’est le flot qui monte. La tentation surgit ; c’est le vent qui souffle. Ton âme est troublée ; ce sont les vagues qui montent… Réveille le Christ, laisse-le te parler.

« Qui donc est celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? » Qui est-il ? « À lui la mer, c’est lui qui l’a faite » ; « par lui tout a été fait » (Ps 94,5; Jn 1,3). Imite donc les vents et la mer : obéis au Créateur. La mer se montre docile à la voix du Christ, et toi, tu restes sourd ? La mer obéit, le vent s’apaise, et toi, tu continues à souffler ? Que voulons-nous dire par là ? Parler, s’agiter, méditer la vengeance : n’est-ce pas continuer à souffler et ne pas vouloir céder devant la parole du Christ ?

Quand ton cœur est troublé, ne te laisse pas submerger par les vagues.
Si pourtant le vent nous renverse — car nous ne sommes que des hommes — et s’il excite les émotions mauvaises de notre cœur, ne désespérons pas. Réveillons le Christ, afin de poursuivre notre voyage sur une mer paisible.

  • WR 124, machine à vent stellaire

140701

 Image Crédit: Hubble Legacy Archive, NASA, ESA Traitement & Licence: Judy Schmidt, APOD, traduction  Didier Jamet 

Certaines étoiles explosent au ralenti. Les étoiles Wolf-Rayet sont si chaudes et tumultueuses qu’elles se désintègrent lentement sous l’oeil des télescopes, expulsant par le biais de violents vents stellaires des boucles de gaz chaud d’une masse typiquement supérieure à 30 fois celle de la Terre. L’étoile Wolf-Rayet WR 124 visible près du centre de cette image couvrant un champ de six années-lumière engendre la nébuleuse environnante connue sous la désignation de M1-67. Les raisons pour lesquelles cette étoile explose au ralenti depuis plus de 20 000 ans ne sont pas encore parfaitement comprises. WR 124 se trouve à quelque 15 000 années-lumière de nous dans la constellation de la Flèche. Le sort ultime d’une étoile Wolf-Rayet dépend sans doute de sa masse initiale, mais il est probable que cela se finisse en spectaculaire explosion de type supernova, voire sursaut gamma.

  • Concile Vatican II : Constitution sur l’Église dans le monde de ce temps « Gaudium et spes », § 13 Établi par Dieu dans un état de justice, l’homme, séduit par le Malin, a abusé de sa liberté dès le début de l’histoire en se dressant contre Dieu et en désirant parvenir à sa fin en dehors de Dieu. Alors qu’ils avaient connu Dieu, « ils ne lui ont pas rendu la gloire qui convient à un Dieu…, mais les ténèbres ont rempli leur cœur sans intelligence », et « ils ont servi la créature plutôt que le Créateur » (Rm 1,21s). Notre propre expérience confirme ce que la Révélation divine nous fait connaître ainsi. Car l’homme, s’il examine son cœur, se découvre enclin aussi au mal et emmêlé dans des maux multiples qui ne peuvent pas venir de son Créateur, qui est bon. Refusant souvent de reconnaître Dieu comme son origine, l’homme a, par le fait même, brisé l’ordre juste qui l’orientait à sa fin ultime, et, en même temps, il a rompu toute harmonie, par rapport à lui-même, par rapport aux autres hommes et par rapport à toute la création. 
     C’est donc en lui-même que l’homme est divisé. C’est pourquoi toute la vie des hommes, individuelle et collective, se manifeste comme une lutte, combien dramatique, entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres. Bien plus, l’homme se découvre incapable par lui-même de vaincre les assauts du mal de façon efficace ; et ainsi chacun se sent comme chargé de chaînes. Mais le Seigneur en personne est venu pour restaurer l’homme dans sa liberté et sa force, le rénovant intérieurement, et jetant dehors « le prince de ce monde » (Jn 12,31), qui le retenait dans l’esclavage du péché. Quant au péché, il amoindrit l’homme lui-même en l’empêchant d’atteindre sa plénitude.

  • La galaxie du Parapluie

140702

 Image Crédit & Copyright: R Jay Gabany (Blackbird Observatories)
Collaboration: C.Foster (Australian Astronomical Obs.), H.Lux (U. Nottingham, Oxford),
A.Romanowsky (San Jose State, UCO), D.Martínez-Delgado (Heidelberg), et al.
, Apod, traduction  Didier Jamet 
 

La galaxie spirale NGC 4651 se trouve à environ 62 millions d’années-lumière de nous, dans la constellation de la Chevelure de Bérénice. D’une taille comparable à notre propre Voie lactée, cette galaxie présente une délicate excroissance en forme de parapluie (ici à gauche de la galaxie) s’étendant sur une distance équivalant à son diamètre, soit 100 000 années-lumière. On sait aujourd’hui que ce parapluie cosmique géant est formé d’un grand nombre d’étoiles gravitationnellement arrachées par NGC 4651 à une galaxie plus petite et aujourd’hui dissoute dans la collision. L’insert visible en bas à gauche est un grossissement sur ce que l’on pense être le noyau de la défunte petite galaxie, identifié au cours de récents travaux d’exploration détaillée de ce système menés grâce aux télescopes Subaru et Keck du Mauna Kea. Ce travail avait débuté par une collaboration exemplaire entre astronomes amateurs et professionnels afin de mettre en évidence de discrètes structures autour de brillantes galaxies. Tous ces résultats suggèrent que, même dans des galaxies proches de nous, ces courants d’étoiles sont communs, signes de processus de fusion galactique passés. Ce résultat se trouve être conforme aux prévisions des modèles de formation des galaxies, y compris notre propre Voie lactée.

Publicités
Cet article a été publié dans connaissance. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s